Partager

Il a permis aux entreprises et aux structures chargées de l’intermédiation d’échanger sur les voies et moyens de booster l’employabilité des jeunes dans le domaine de l’emploi salarié et celui de l’auto emploi

Organisé du 25 au 27 septembre 2017 au Palais des sports de Bamako par l’Agence nationale pour l’emploi (ANPE) autour du thème : « Intermédiation : outil efficace de promotion de l’emploi », le 1er salon régional de l’intermédiation (SARI)  a permis d’informer et de sensibiliser davantage les acteurs du marché de l’emploi et de la formation professionnelle sur le rôle que l’ANPE et ses partenaires jouent dans le cadre de la promotion de l’emploi à travers l’intermédiation. Placée sous la présidence du Premier ministre Abdoulaye Idrissa Maïga, la cérémonie d’ouverture du SARI 2017 a enregistré la présence de plusieurs personnalités du secteur de l’emploi et de la formation professionnelle et des chercheurs d’emploi de notre pays.

Après les mots de bienvenue du représentant du maire de la commune IV du district de Bamako, le directeur général de l’ANPE, Ibrahim Ag Nock dira que le SARI est une tribune de rapprochement entre deux variables essentielles du marché de l’emploi. Il s’agit : l’offre et la demande de travail à travers la mise en relation entre offreurs et demandeurs d’emploi, les conseils en recrutement, l’accompagnement et le placement. Ainsi, au cours dudit salon, il s’est agi de mener la discussion sur les thématiques, telles que des pratiques de rapprochement de l’offre et de la demande d’emploi ; le financement et de la garantie des projets d’entreprise pour la promotion de l’emploi et de la décentralisation et de la promotion de l’emploi.

Aussi, le SARI a permis d’enregistrer des résultats probants : 50 stands animés par des acteurs pluriels du marché du travail et une salle B TO B animée par les conseillers emploi de l’ANPE  et BPP ; 2000 entretiens bilatéraux ; 1500 mises en relation entre offreurs et demandeurs d’emplois ; 50 entreprises et autres employeurs ont présenté leurs offres de services ; 500 idées des projets ont été présentées aux sources de financement et de garantie et 300 demandeurs d’emploi ont été sensibilisés sur les opportunités et les potentialités du marché du travail.

En termes d’acquis, l’ANPE a contribué de 2013 à juin 2017, au financement de 540 PME et PMI générant 5019 emplois. Concernant l’emploi salarié, l’Agence a précipité l’effectivité des placements de l’ordre de 14 000, soit une moyenne en ratio de satisfaction des offres enregistrées de l’ordre de 60%. Fort de ce résultat encourageant, l’ANPE s’est fixée comme objectif de ramener ce taux à 80% et rehausser le ratio de financement des projets auto emploi à 70% à l’horizon 2018.
Le représentant du parrain du salon, non moins président du patronat fera savoir que l’ANPE en tant que structure d’appui à l’entreprise, est administrée suivant la formule du tripartisme : État, employeurs et travailleurs. C’est pourquoi, le Conseil national du patronat du Mali est membre de son Conseil d’administration. De ce fait, le patronat de son côté est engagé à soutenir le ministère de l’Emploi et de la Formation professionnelle et ses agences d’exécution, dont l’ANPE dans la lutte contre le chômage.

Dans son allocution d’ouverture, le ministre de l’Emploi et de la Formation professionnelle, dira que le Sari 2017 est un espace de rencontre et d’échanges entre employeurs et structures chargées du placement pour l’insertion professionnelle des jeunes dans le circuit économique. Évoquant le décollage économique de notre pays, Maouloud Ben Kattra fera savoir qu’il passera nécessairement par le développement du secteur agricole. C’est pourquoi, en tant premier responsable de l’emploi aujourd’hui dans le pays, il a invité les jeunes à travers les Nouveaux villages agricoles (NVA) à s’investir dans le secteur rural avec pour ambition de créer 3 000 emplois directs et 21 000 emplois indirects.

Rappelons que le SARI s’est tenu quelques semaines après le lancement du premier forum « Invest in Mali 2017 » par le président de la République. Pour le ministre, ce grand forum d’investissement ouvrira les portes de notre pays à plus d’investissements, pour plus de création de richesses et plus de création d’emplois au bénéfice des milliers de demandeurs d’emploi.

Auparavant, une conférence de presse avait été animée le samedi passé par le DG de l’ANPE. Elle a porté sur les tenants et les aboutissants de ce premier salon régional de l’intermédiation.. A cette occasion Ibrahim Ag Nock, a fait un rappel historique de l’ANPE, ses missions, son plan stratégique de développement, le pourquoi du salon, ses objectifs, son déroulement etc.

Diakalia M Dembélé

Du 28 Septembre 2017