Partager

Le Centre International de Conférence de Bamako (CICB) abrite pour trois jours le Salon de fournisseurs Miniers (SAFOMI) . Organisé  par Baobab Intelligence &Development ( BID) et ses partenaires, le  SAFOMI  vise à améliorer la collaboration entre les sociétés minières et les entreprises locales pour plus de rentabilité du secteur en faveur de  l’économie nationale conformément au décret N°0177/PT- RM DU 12 Nov 2020 fixant les conditions et les modalités d’application du code minier en République du Mali.  Le Secrétaire générale du  Ministère de l’ Energie et de l’Eau, M. Soussourou Dembélé a procédé ce lundi 28 novembre 2022 à l’ouverture de l’édition 2022 du SAFOMI.

 Impulser un nouveau souffle au secteur minier afin que  l’industrie minière soit  plus  contributive à l’économie nationale à travers la valorisation du   contenu local, tel est le challenge lancé par le décret fixant les conditions et les modalités d’application du code minier en République du Mali. Une vision que  partage Baobab Intelligence&Development et  qu’elle  cherche à concrétiser à travers  son initiative  car le SAFOMI  est purement consacré à la mise en valeur des fournisseurs miniers. Il s’agit d’un espace d’échange et de partage pour  l’amélioration de la collaboration entre les sociétés minières et les entreprises locales dans le but d’augmenter l’approvisionnement local des mines, ce qui aux dires du directeur de la BID, Mamadou Diakité, va contribuer à faire du secteur minier un moteur d’accélération de l’économie malienne  de par son apport dans  les finances publiques et  ses effets d’entraînement bénéfique sur tous les autres secteurs.  Se joignant au directeur de la BID, le  représentant du PGSM (Projet de gouvernance du secteur des mines), a à son tour félicité les autorités pour avoir pris ce décret  faisant obligation aux sociétés minières de recourir aux prestataires locaux dans les différentes phases de l’activité de la chaîne minière, une décision qui selon  lui favorise l’inclusion de l’ensemble des acteurs intervenants dans le secteur. Le représentant de la Banque Mondiale pour sa part a insisté sur la nécessité d’investir dans le contenu local qui selon lui est gage de croissance et d’inclusivité.

Revenant sur l’importante contribution du secteur minier dans l’économie nationale, le SG du Ministère de l’Energie et de l’Eau, M. Dembélé,  à l’instar des autres intervenants, recommande plus d’investissement dans le contenu local mais surtout d’améliorer l’impact des entreprises miniers afin les opérations minières dépassent les sites miniers et les communautés  autours de ces sites.  M. Dembélé a également  demande à veiller à la stricte application du nouveau décret afin  les retombées de l’industrie minière puissent pénétrer l’  économie  nationale  dans sa globalité.

Notons qu’ en plus d’être un cadre d’échange entre les mines et les fournisseurs miniers, le présent salon permet également aux fournisseurs environ une cinquantaine d’animer des stands pour présenter leurs produits et services.   

Kadydiatou SANOGO

Source: Maliweb