Partager


Enfin, Salif Keïta sera en tournée d’un mois à l’intérieur du pays. En prélude à ce grand événement, premier du genre, Wanda Records et Afrique Inter Group Systems a organisé une conférence de presse le vendredi dernier. C’état au Moffou à kalanbakoro.

Ce Mali Tours, qui conduira le «Domingo» de la musique malienne à Kayes, Gao, Tombouctou, Mopti, Koutiala, Sikasso, Segou et Bamako, est piloté par Afrique Inter Group Systems dirigé par Mohamed Kaba Diakité, qui a mis cette occasion à la disposition de l’enfant du Djoliba la technologie de dernier cri.

Selon Salif, c’est par respect pour les maliens qu’il ne voulait pas jouer avec des appareils qui détériorent la qualité des chansons  » mon souhait a été que mes fans écoutent la musique dans les meilleures conditions » a-t-il déclaré. Avant d’ajouter qu’on joue pour les gens et non pour se moquer d’eux.
Pour lui, cette tournée sera du jamais vu. Car elle va permettre au public de déguster les anciennes et nouvelles chansons.

S’agissant d’une récupération politique, le chanteur est catégorique » on ne peut pas me récupérer politiquement » a-t-il lâché.

Prenant la parole, le PDG de l’Afrique Inter Group Systems Mohamed Kaba Diabaté dira que le matériel arrivera bientôt des Etats-Unis. Il promet aux fans de Salif la meilleure sonorisation.

Pour apporter du succès à l’événement, un comité d’organisation a été installé dans les villes qui abriteront les concerts.

Le concert commencera le 11 mai à Kayes et se terminera le 2 juin au stade Modibo Keïta.

Les billets sont à 2000 F et les cartes d’invitations à 5000F.

Yoro Sow

12 février 2007.