Partager

Alors qu’il est plusieurs fois vainqueur de coupe, l’AS Réal fait plusieurs années sans remporter un titre en championnat national et la Coupe du Mali. L’AS Réal de Bamako, pourra-t-il rempiler au cours de la prochaine saison sportive 2008-2009 pour effacer le triste souvenir de l’échec dans l’esprit de ses supporters et du public sportif malien ?

De 1960 à 1980, l’AS Réal de Bamako était parmi les clubs qui remportaient le titre du championnat national de ligue I. Mais, depuis plus d’une quinzaine d’années, les Scorpions ne parviennent pas à se hisser sur les plus hautes marches du podium, en championnat national ou en Coupe du Mali. Ils arrivent à se classer difficilement dans le trio de tête du championnat. Quelques fois mêmes, ils se battent pour éviter la descente en deuxième division.

Cette contre-performance de l’AS Réal durant toutes ces années a fait que certains clubs créés récemment, lui ont ravi la vedette pour prétendre au titre, même s’ils ne sont jamais parvenus à se l’adjuger. Ainsi, pour retrouver leurs lettres de noblesse d’antan, les Noirs et Blancs de Bamako comptent remporter lors de la saison 2008-2009, non seulement le titre de la ligue I, mais également la précieuse Dame Coupe du Mali.

La reprise des entraînements par Idrissa Kanté dit «Gorki» (entraîneur du Réal) et ses joueurs le premier septembre dernier atteste de cette volonté du club de faire mieux cette année, que les années précédentes. En prélude à l’ouverture de la saison sportive 2008-2009, cette ambition affichée du club se fait ressentir par l’engouement des supporters, encadreurs et dirigeants qui chaque soir prennent d’assaut le terrain et par la volonté des joueurs assez réguliers à l’entraînement.

En plus des anciens joueurs, le club a fait de nouveaux recrutements pour renforcer l’effectif. Parmi les nouvelles recrues, deux sont sortis du Djoliba AC (Almamy Sogoba et Daouda Diakité dit «Darou», trois joueurs de la Flèche Noire de Koulikoro (Drissa Konaté, Bourama Coulibaly, Mohamed Kouyaté), Yahia Daou de l’Association sportive de Korofina, Souleymane Cissé en provenance du Macina, Abdoul Karim Koné et Mohamed Traoré, tous deux venus d’Europe, Kamory Kéïta en provenance du Centre Salif Kéïta et Boubacar Kéïta de l’ASB. En outre, l’entraîneur peut aussi miser sur certains jeunes qui ont été formés par le club pour relancer l’équipe afin qu’elle retrouve la place qui était la sienne au sein de l’élite de notre football. Il s’agit de : Mohamed Koumaré, Oumar Sidibé, Souleymane Niaré, Adama Doumbia. Les deux premiers sont de très bons joueurs, a fait savoir l’entraîneur Kanté.

Mais, pour atteindre ses objectifs, il est impératif que le club s’organise. «Pour faire une très bonne performance, il faut s’organiser à tous les niveaux. Nous sommes dans ce cas tous interpellés : joueurs, encadrement technique, dirigeants et supporters.

C’est la volonté de faire le doublé cette année. La manière dont les choses commencent nous donne de l’espoir pour cette année. Il s’agira pour nous de rester comme ça pour relever le défi», a déclaré l’ancien joueur du Réal et de l’équipe nationale des années 1970, Idrissa Kanté.

Les joueurs ne cachent pas leur sentiment de donner au Réal, cette année, sa place d’antan. La cohésion et la solidarité dans l’équipe reste cependant la recette à proposer pour atteindre la consécration.

Hadama B. Fofana

27 Octobre 2008