Partager

Dans leur implacable lutte contre le trafic de drogue et les bandits de tous acabits, les éléments du Contrôleur général Baradji ont saisi, dans la soirée du samedi 8 décembre, une importante quantité de chanvre indien à la gare de voyageurs de la Sonef à Sogoninko.

Au moment de procéder au transfert des bagages du bus qui venait d’arriver du Burkina Faso, les bagagistes de la société de transport Sonef ont remarqué qu’une porte en contreplaqué, en partance pour Dakar, pesait plus lourd que la normale. C’était aux environs de 18 heures 30 minutes, dans la soirée du samedi 8 décembre. Ils ont aussitôt informé le Commissariat de police du 10ème arrondissement de la présence d’un bagage suspect dans l’un de leurs bus.

Dépêché sur les lieux, l’inspecteur Mamadou Sangaré dit Entretien, a procédé à l’examen de la porte suspecte. Il découpa un pan du contreplaqué et découvrit ainsi 15 sachets de cannabis soigneusement rangés. Le propriétaire du bagage, un Nigérian répondant au nom de Sunday Okoyé, fut vite rattrapé par les policiers dans sa tentative de fuite, après une chaude course poursuite.
Au poste de police, Okoye confia au chef BR que le cannabis qu’il transportait était destiné au marché de Dakar, où le sachet se vend 50 000 FCFA, alors qu’au Burkina le même sachet est échangé pour la modique somme de 15 000 FCFA.

Pendant l’instruction, le Chef BR s’est rendu compte qu’il s’agissait d’un large réseau de trafic de drogue et que Sunday Okoye, coiffeur de profession, n’était qu’un passeur. Ce qui fait que l’enquête suit toujours son cours, dans l’espoir de mettre la main sur les principaux animateurs du réseau.

Pierre Fo’o Medjo

22 Septembre du 16 Décembre 2013