Partager

La conférence nationale étant l’instance suprême entre deux congrès, le Parti socialiste Yéleen Kura (PS-Yéleen Kura) en a tenu sa toute première. A l’issue de cette rencontre, ce 28 mai 2016 à la Maison des aînés, le parti d’Amadou Koïta a décidé de se retirer de l’opposition et apporter son soutien aux actions du Président IBK.

Venus des différentes structures du parti à travers le pays, les militants du PS-Yéleen Kura et des responsables des partis membres de la Convention de la majorité présidentielle, dont l’honorable Moussa Timbiné et le Ministre Tiéman Coulibaly, ont pris d’assaut la Maison des aînés dans le cadre de la conférence nationale du PS. A l’ouverture des travaux, le Président du parti, Amadou Koïta, rappellera les recommandations issues du congrès ordinaire tenu le 29 mai 2015. Il s’agissait, entre autres, de rester à l’opposition; s’investir en vue du rassemblement de tous ceux qui sont porteurs de l’idéal et des valeurs socialistes; entamer des démarches nécessaires pour l’adhésion du parti à l’international socialiste; entamer des démarches opportunes en direction des partis socialistes en vue de tout rapprochement stratégique, encourager les alliances électorales dans le cadre des futures élections et la réalisation de l’idéal commun. S’y ajoutent les initiatives visant le retour du Président ATT et la réconciliation nationale. Pour M. Koïta, la plupart de ces recommandations ont eu des résultats probants. Par contre, souligne-t-il, «pour d’autres, l’impérieuse nécessité d’une concertation nationale au sein du parti s’est imposée et nous sommes aujourd’hui à la croisée des chemins». Partant, indiquera-t-il, la destinée du parti les interpelle tous. A travers ces assises, il s’agissait de faire la part des choses. Ce qui a été fait, ce qui est en train d’être fait et ce qui reste à faire. «Je demande à chacun de mettre en avant l’intérêt supérieur de notre nation afin d’agir pour une meilleure orientation de nos actions politiques. Aussi, je demande à chacun d’entre nous de réfléchir et d’agir en acteur politique, en évitant de paraître en souffre-douleur pour certains. En conséquence, je demande à tous d’examiner les questions qui taraudent les esprits au sein du bureau exécutif national du parti et qui méritent des réponses adéquates et citoyennes de notre parti». Face à la souffrance causée à notre pays par les terroristes, poursuivra Amadou Koïta, le peuple doit s’unir pour vaincre l’ennemi. «L’histoire contemporaine retient qu’à chaque fois que notre pays a eu besoin de ses fils, ils ont répondu à cet appel. Si nous voulons être responsables de notre avenir, nous avons d’abord un devoir d’histoire, car l’histoire enseigne aux hommes la difficulté des grandes tâches et la lenteur des accomplissements, mais elle justifie l’invincible espoir. Nous avons besoin d’être fiers des actes que nous posons quotidiennement», déclarera-t-il.

Au terme de 5 heures de travaux, la décision est tombée. Il s’agit du retrait du PS-Yéleen Kura de l’opposition. Le parti apporte désormais son soutien indéfectible aux actions du Président de la République. Pour le président du PS-Yéleen Kura, cette décision est une réponse aux appels lancés par le Président de la République. Ce, afin que tous les enfants de ce pays se retrouvent, pour qu’ensemble nous faisions face aux défis qui se posent à notre pays. Et une réponse aux recommandations du dernier congrès du PS, qui avait ordonné au bureau exécutif national de s’investir en vue du rassemblement de tous ceux qui sont porteurs de l’idéal et des valeurs socialistes; entamer des démarches nécessaires pour l’adhésion du parti à l’international socialiste; entamer des démarches opportunes en direction des partis socialistes en vue de tout rapprochement stratégique, d’alliance électorale pour les futures élections et la réalisation de l’idéal commun. «Vous venez de recommander au parti PS-Yéleen Kura d’apporter son soutien sans faille à Ibrahim Boubacar Keïta, Président de la République en sa qualité de candidat élu d’un parti frère, socialiste. Cette mission de soutien au Président IBK se fera en toute responsabilité et dans la dignité, le respect du parti socialiste et des idéaux de socialisme. Cette option est en droite ligne de notre vision politique, car socialistes, nous sommes par essence, et socialistes, nous demeurons au quotidien, dans la mise en œuvre de nos objectifs stratégiques», précisera le président du PS.

Oumar KONATE
30 Mai 2016