Partager

La plus importante mine d’or est à Morila. Elle est exploitée par la société sud africaine Randgold. Celle- ci a signé un contrat avec l’Etat malien en 1998 pour exploiter dès 2000, 120 tonnes en 14 ans. Sur cette base Randgold était exonérée d’impôts et de taxes. Les trois premières années et une prime de rendement devait être versée aux ouvriers de Morila.

De 2002 à 2003 la compagnie a extrait 83,160 tonnes ; la mine peut donner 6 tonnes par mois.

L’or malien appartient à la SOMADEX (Société Malienne d’Exploitation de l’Or de Morila) qui serait une sous-traitance de Bouygues avec des capitaux maliens.

SOMADEX est dans les mains de hauts responsables de l’ADEMA, le Ministre SEMEGA est propriétaire de sociétés minières.

Les ouvriers de Morila ont déclenché une grève car ils n’ont jamais touché de prime (17 milliards de F CFA). Ils ont gagné leur procès, mais le Ministre des Mines et de l’Energie a refusé l’exécution de la décision de justice.

Quant à Sadiola, la mine la plus ancienne, l’Etat malien ne peut attester la quantité d’or extraite et se contentait officiellement des 20 % signés par contrat.

Il n’y a aucune retombée bénéfique pour les Maliens.

Source, l’Afrique aujourd’hui n° 98

1er octobre 2007.