Partager

Mca1.jpg

Étaient également présents le directeur national des routes, Issa Hachimi Diallo, et nombre d’invités.

L’accord d’entité qui porte sur 35 millions de dollars soit un peu plus de 15 milliards de Fcfa, créé un cadre de collaboration entre le MCA et la direction nationale des routes et détermine le rôle et les responsabilités de cette direction dans la mise en œuvre du projet de construction de la route Niono-Gomacoura.

Il s’agira, entre autres, pour la direction des routes d’assurer la supervision du travail, de veiller que les travaux soient techniquement bien exécutés, conformément aux normes maliennes et internationales.

L’accord d’entente consacre le démarrage de la phase d’exécution sur le terrain du programme MCA. Le directeur général par intérim du Millenium challenge account a expliqué que le tronçon Niono-Goumacoura en question, est une portion de la route nationale 33 reliant Ségou à Tonka dans la région de Tombouctou.

« Cette route qui sera construite et bitumée suivant le standard d’aménagement de la Cedeao, est longue d’environ 81 km« , a précisé le ministre Semega.

Il faut rappeler que le présent accord participe des ambitions de notre pays en matière de désenclavement. Les pouvoirs publics, convaincus que le développement passe par les routes, déploient de gros efforts pour assurer le désenclavement de notre pays. Ils multiplient, par conséquent, depuis des années les chantiers de construction de routes.

Pour Jon Anderson, cet accord prépare le terrain à beaucoup d’autres à venir. Il démontre les progrès et l’engagement en faveur d’une des composantes clés du projet d’Alatoma et est le premier accord d’entente signé dans le cadre du MCA. Il a, par ailleurs, noté la nécessité pour le gouvernement de veiller à l’entretien des routes.

Rappelons que le MCA, signé en novembre 2006 à Washington entre notre pays et les États-Unis, et entré en vigueur l’année dernière, porte sur plus de 460 millions de dollars soit un peu plus de 207 milliards de Fcfa pour une période de 5 ans.

Il ambitionne de réduire la pauvreté par la croissance économique, en favorisant l’augmentation de la production et de la productivité de l’agriculture et le développement des petites et moyennes entreprises. Un autre volet du programme porte sur l’amélioration de l’accès de notre pays au marché.

Les responsables du MCA assurent que l’appel d’offres pour la construction du tronçon a été lancé et que l’entreprise qui aura la charge d’exécuter le projet sera sélectionnée dans deux mois.

B. DOUMBIA

13 Juin 2008