Partager

Jeudi dernier, Abdoulaye Koïta, ministre de l’Équipement et des Transports, a visité le chantier de la route Koulikoro-Banamba, pour voir l’état d’avancement des travaux.

D’un montant de 10 milliards de Fcfa entièrement financés par le budget national, la route Koulikoro-Banamba est longue de 85 km et est une portion de la RN 14 qui relie Bamako à Banamba. Elle traverse près d’une trentaine de localités comme les villages de Mafeya, Sirakorola et Galo.

Lancés en juin 2005 par le président Amadou Toumani Touré, les travaux de cette route ont été confiés à l’entreprise Covec.

L’activité principale des populations dans cette région, restent l’agriculture et l’élevage, mais également, le maraîchage, activité à laquelle s’adonnent particulièrement les femmes.

Grâce à cette nouvelle route, le flux du trafic entre la région de Koulikoro et, d’une part, celle de Ségou et, d’autre part, avec le district de Bamako, connaîtra un coup de fouet.

Zone de production par excellence, le cercle de Banamba possède un important potentiel de produits agricoles qui pourront désormais, grâce à la nouvelle route, être acheminés sans difficulté vers les zones de consommation, a indiqué le maire de Koulikoro, Souleymane N’Diaye.

Selon Mr N’Diaye, la saturation du district de Bamako fait de la région de Koulikoro une zone de prédilection pour les grands investisseurs nationaux et étrangers.

Durant sa visite, le ministre de l’Équipement et des Transport a pu vérifier que les travaux ont été exécutés à environ 70%. Le terrassement a été exécuté sur 83 km. La couche de fondation est terminée sur 70 km et la couche de base sur 65 km. Le revêtement, a été exécuté sur 47 km.

La construction des voies d’accès à l’IPR/IFRA a été également faite. La construction des ouvrages de protection est aussi bien avancée, il ne reste plus que 7 ouvrages à édifier sur les 76 dalots et ponts que compte le trajet.

Constat a été fait par le ministre Koïta, que l’entreprise Covec est en avance de 4 mois sur le planning et compte en décembre prochain, achever le bitumage.

De même, le ministre a visité le chantier de la mosquée de Sirakorola.

D’un coût de 45 millions de Fcfa, cette mosquée va remplacer l’ancienne, qui a été démolie, car figurant sur le tracé de la route.

Le ministre s’est également rendu dans le village de Doumba, où 300 arbres ont été plantés par l’entreprise Covec sur un site qui lui avait auparavant servi de carrière.

04 septembre 2006.