Partager

Un accident de voiture survenu le samedi 28 juin sur la route de Koulouba village a provoqué la colère d’un essaim d’abeilles. La circulation a été paralysée sur cette voie pendant un bon moment de la journée.

Le samedi 28 juin 2008 aux environs de 11 h, un véhicule particulier s’est renversé dans les ravins en descendant la route serpentée de Koulouba village. Des bruits de l’accident ont éveillé un essaim d’abeilles niché sur un arbre à proximité de la route. Les bruits du choc ont dû les réveiller.

Les abeilles se sont attaquées aux usagers durant toute la journée du samedi.

La route de Koulouba qui traverse N’Tomikorobougou à l’ouest en passant par le siège de l’OMS et l’Ecole secondaire de la santé, a été le théâtre de cet accident imputable, selon certains, à l’absence de garde fou, qui aurait été volé. Le conducteur du véhicule a été non seulement blessé, mais aussi des abeilles survoltées, ont piqué tous les passants qu’elles trouvaient sur leur chemin.

Appelés au secours, deux véhicules remplis d’agents de la protection civile sont arrivés sur le lieu. Les abeilles ne leur ont pas donné le temps de sauver le conducteur coincé dans la carcasse de sa voiture.

La victime a été transformée en un essaim d’abeilles. Il a été extrait par un élément de la garde nationale connu sous le nom de Baldé. Ce dernier s’est recouvert d’un pagne pour l’extraire de l’engin. Le chauffeur qui a reçu plusieurs dards dans son corps a été plongé dans un coma profond. Selon des informations, il est toujours en réanimation.

Selon les témoignages des peuhls qui font le linge dans un marigot environnant, l’essaim d’abeilles habite ces lieux depuis plus de vingt ans. Il a été tout simplement dérangé dans son repos par les bruits fracassants de l’accident de voiture.
Les mêmes sources révèlent que ces mêmes abeilles ont déjà fait plusieurs morts.

Les Echos

Sidiki Doumbia

01 Juillet 2008