Partager

« Cette ambulance nous a beaucoup servi. C’était le seul véhicule qui permettait de faire le transport des malades de l’intérieur vers Bamako. Aujourd’hui, elle nous sert surtout à faire le transfert des malades entre notre centre et les autres structures sanitaires à l’intérieur de la capitale« , explique la directrice du centre hospitalier « Mère Enfant Le Luxembourg », Mme Cissé Anta M. Sidibé.

En fait l’histoire de l’ambulance remonte à 2004 où des rotariens de Nice (France) ont décidé de faire don d’une ambulance à une structure sanitaire du Mali.

Le choix est vite tombé sur le Luxembourg qui est un centre de référence. Mais transporter un véhicule de l’Europe pour l’Afrique n’est pas une sinécure. Les difficultés n’ont pas manqué tout au long du trajet.

L’ambulance fut un moment bloquée au port de Dakar, faute de moyens pour l’acheminer à Bamako. Il a fallu tout le bon sens de la SDV qui a accepté de transporter gratuitement le matériel de Dakar à Bamako.

Une fois à Bamako, l’ambulance n’a pas attendu un instant pour se mettre au travail. Le centre hospitalier le Luxembourg n’avait qu’une ambulance et qui de surcroît ne pouvait pas faire le transport inter-urbain pour ramener les cas d’urgence de l’intérieur du pays.

Cette tâche est revenue à l’ambulance du Rotary qui arpenta vite les sentiers du Mali à la recherche des malades. Et finalement, le jour même ou le Rotary devait procéder à la remise officielle des clés, le véhicule était en mission.

D’avril 2004 à aujourd’hui, l’ambulance a parcouru des milliers de kilomètres sur toutes les routes du Mali. Cependant, c’est un véhicule bien entretenu que les Rotariens du Rotary club Bamako-Koulouba Bernard Jacquin et Georges Garrigue ont retrouvé le vendredi dernier dans la cour du centre hospitalier « Mère-Enfant Le Luxembourg ».

Même si actuellement l’ambulance du Rotary ne peut plus faire les longs voyages, elle reste utile pour les transferts intra-urbains. Les Rotariens ont été heureux de constater que le véhicule continue toujours à servir.

Mais pour Mme Cissé Anta M. Sidibé même si son centre dispose aujourd’hui de trois ambulances, la nécessité se fait sentir d’avoir un véhicule qui peut faire de longs déplacements.

Œuvre de la Fondation pour l’enfance, le centre « Mère-Enfant Le Luxembourg » est un hôpital humanitaire reconnu d’utilité publique. Les 2/3 de ses activités sont consacrées à la prise en charge de la santé de la mère et de l’enfant avec une capacité de 24 lits. En plus de ses prestations de services, le centre reçoit des missions médicales et organise des évacuations de malades à l’extérieur.

En 2005, le centre a envoyé en France, 28 enfants atteints de cardiopathie pour traitement. Trois missions ont eu lieu au centre : la chirurgie d’orthopédie infantile, maxillo-faciale et le dépistage du cancer..

F. Traoré

15 août 2006.