Partager

Le premier recueil de poèmes publié par le professeur de français, M. Robert Adama Dissa- “Le silence du sourire” le jeudi 6 mars dans l’après-midi a été présenté par l’auteur lui-même et ses proches collaborateurs pour garnir l’espace littéraire de notre pays.

En effet, aux environs de 16 heures M. Robert Adama Dissa, auteur du recueil, accompagné de sa famille et de ses amis a fait son entrée dans la cour de l’établissement La Lanterne pour le lancement du livre.

Spécialement aménagée pour l’occasion, la cour de La Lanterne brillait de nombreuses couleurs et surtout vibrait par les chants et les danses des élèves formés par l’établissement dans sa politique de promotion des activités culturelles dont M. Robert Adama Dissa aura joué un rôle important.


LE PARCOURS DE L’ECRIVAIN

Nombreuses personnalités du monde littéraire avaient effectué le déplacement à La Lanterne pour assister au baptême du recueil de poèmes de ce nouveau écrivain qui a séduit plus d’un à travers ses nombreuses pièces de théâtres ayant permis à La Lanterne de remporter certains prix lors des concours culturels.

La tenue de cette manifestation à La Lanterne n’est pas un fait du hasard car, selon l’auteur lui-même : “Je suis professeur de français à La Lanterne, mais La Lanterne m’a tout donné et les responsables de cet établissement, particulièrement le contrôleur général, M. Abdoul Karim Keïta, est comme un père pour moi. Merci Tonton Fassa”.

Après des études fondamentales à Molodo et à Niono, M. Robert Adama Dissa vient à Ségou où il poursuit ses études secondaires au lycée Cabral. En 1996, il entre à la Faculté des Lettres, Langues, Arts et Sciences Humaines (FLASH) d’où il sort avec sa maîtrise en 2000 et s’en va poursuivre ses études supérieures en France à l’Université de Montpellier.

Après un DUT, Dissa revient au pays et commence sa carrière professionnelle dans l’enseignement du français au Lycée de l’établissement La Lanterne : “Quand on l’embauchait en 2002, j’avoue que j’avais des petits doutes par rapport à ses capacités et surtout à ce que nous attendions de lui. Mais Dissa s’est très vite montré engagé et entreprenant et il a très vite séduit tout le monde de par son assiduité dans le travail et son sérieux.
Ici à La Lanterne, tu n’as pas besoin d’être ancien pour bénéficier les faveurs de l’école, tous ce qui est exigé c’est le sérieux et l’assiduité dans le travail, quand Dissa nous a approché pour son projet de recueil, on l’a soutenu jusqu’au bout
”, a dit le contrôleur général de La Lanterne, M. Abdoul Karim Keïta Fassa.

Ce recueil est écrit dans un style poétique inspiré de la tradition qui laisse apparaître des symboles, Dissa nous montre combien il est inspiré car, il respecte à la règle les vieilles règles de la poésie, à savoir l’emplacement des rimes et la longueur des versets et des paragraphes.

Dans le recueil, Robert Adama Dissa interpelle le monde à méditer sur des thèmes tels que les maladies (Sida), les angoisses, les accidents, l’école, la déperdition de nos valeurs sociales… Cependant, selon l’auteur, l’espoir est permis car, une lueur d’espoir reste quelque part enfouie en chacun de nous.

Moussa KONDO (Stagiaire)

10 Mars 2008.