Partager

La direction de RFI a présenté jeudi au comité d’entreprise un « plan de modernisation » qui prévoit la suppression de 206 postes sur un total d’un millier, et la création « possible » de 34 emplois, selon une communication interne aux salariés. Confrontée à de « très graves difficultés » d’audience et financières (9 millions d’euros de pertes en 2008), RFI va engager un « plan global de modernisation » avec des « conséquences sur l’emploi » explique la direction dans un document. Ces réductions d’effectifs, qui doivent se faire dans le courant 2009, toucheront « une petite centaine de journalistes« , dont 67 dans « les rédactions de langues » étrangères, a détaillé M. Thiébault. RFI a confirmé jeudi le projet annoncé en octobre d’arrêter la diffusion de ses programmes en six langues (allemand, albanais, polonais, serbo-croate, turc et laotien), faute d’audience. Créée en 1975, RFI est la première radio française d’information internationale en continu. Basée à Paris, elle émet dans 74 pays, atteignant 45 millions d’auditeurs dans le monde. (Afp)