Partager


Du 31 au 2 juin dernier, l’hôtel de l’Amitié a abrité les travaux de la première revue sectorielle de l’eau et de l’assainissement. Placée sous l’égide des ministères de l’Energie, des Mines et de l’Eau et du ministère de l’Environnement et de l’Assainissement, elle a enregistré la présence des élus de la Nation, des acteurs de l’eau, des opérateurs privés, des partenaires techniques et financiers, des représentants de l’Etat.

Les trois jours de débats ont permis aux 130 participants de faire l’état des lieux et le bilan 2006, la présentation des budgets programmes par objectifs et la présentation des thèmes prioritaires pour les orientations 2008- 2010.

Cette revue sectorielle fait suite aux recommandations de la consultation sectorielle et de l’assainissement organisé en décembre 2004 à Bamako.

Il ressort du cadre de partenariat Aide- mémoire qu’au niveau des réalisations physiques entre 2004 et 2006 quelques 1943 niveaux Equivalents Point d’Eau Moderne ont été réalisés et 949 ont été réhabilités permettant un taux d’accès à l’eau potable à 63,7% en milieu rural et 67,4% au niveau national.

De plus grâce aux réhabilitations, le taux de pannes a été réduit de 34% à 31%. Pour la période 2008- 2015, il est prévu de fournir un accès à l’eau potable à plus de 4,1millions de Maliens en milieu rural et semi- urbain et à 700.000 personnes en milieu urbain.

Pour atteindre cet objectif, il faudra réaliser ou réhabiliter en moyenne 2.2000 Equivalents Point Moderne par an soit une augmentation de 250% par rapport aux réalisations faites annuellement sur la période 2003- 2006.

La cérémonie de clôture a été marquée par la signature du Cadre de partenariat entre le gouvernement du Mali et les partenaires techniques et financiers du secteur de l’eau et de l’assainissement.

Dans son discours de clôture, il assuré les acteurs de l’eau et les partenaires de la ferme volonté du gouvernement de soutenir et d’accompagner les engagements pris lors de cet atelier.

YS

04 juin 2007.