Partager

A l’appel du Collectif An TE, A BANA, Touche pas à ma Constitution, une grande mobilisation a eu lieu, samedi, le 17 juin 2017, à la Place de la Liberté.

La mobilisation avait pour objectif de protester avec véhémence contre la révision constitutionnelle afin d’informer l’opinion nationale et internationale sur les graves menaces qui pèsent sur la démocratie malienne à travers cette révision de la Constitution.

Rappelons que ce Collectif est une plateforme de combat qui regroupe les partis de l’opposition (URD, Parti SADI, PARENA, FARE-AN KA WILI , PRVM-Fasoko, ADP Maliba et la CNAS Faso Hèrè) des organisations de la société civile (la Coordination des organisations démocratiques du Mali , Collectif pour la défense de la République, Mali Kanu, Mouvement Appel Mali, etc. et la Confédération syndicale des travailleurs du Mali (CSTM). La présidence du collectif est assurée par Mme Sy Kadiatou Sow.

Cette marche est partie de la Place de la Liberté pour s’achever devant la bourse du Travail en passant le Monument de l’Indépendance. Tout au long de l’itinéraire, les manifestants ont scandé des slogans hostiles à la révision constitutionnelle engagée par les plus hautes autorités de notre pays. Parmi ces slogans, on entendait «Non à la monarchie», «Non au référendum», «IBK, touche pas à ma Constitution».

Sur les pancartes et les banderoles déployées pour la cause, on pouvait lire entre autres, «Libérez le Nord», «Mettre le budget du referendum dans l’éducation, la santé et la sécurité», le Mali a plutôt besoin de sécurité, de paix et de pain.

En outre, cette marche a également mobilisé plusieurs figures emblématiques de la classe politique et du mouvement associatif du Mali. Ainsi, les personnalités tels que le chef de file de l’opposition Soumaila Cissé, ZoumanaSacko, Modibo Sidibé, Cheick Modibo Diarra, Tiebilé Dramé, Me Hamidou Diabaté, Yéhia Ag Mohamed Ali, Ousmane Sy, Modibo Kadjogué, Amadou Thiam, Hamadoun Amion Guindo, les responsables de la société civile comme Mohamed Ali Bathily dit Ras Bath, le leader d’opinion Chouala Bayaya Haïdara et le rappeur Master Soumi, etc.

Certains députés de l’Assemblée Nationale du Mali ont également pris part à cette mémorable marche. Il s’agit des honorables Mamadou Hawa Gassama, Bafermé Sangaré, Nanko Amadou Mariko, Bakari Diarra, Soïba Coulibaly et Amadou Kane.

En face de la bourse du Travail, la déclaration de la marche signée par la présidente du collectif, Madame Sy Kadiatou Sow, a été lue. Ensuite, l’honorable Mamadou Awa Gassama a demandé au président de la République, Ibrahim Boubacar Keïta de s’inspirer de l’exemple des présidents Alpha Oumar Konaré et Amadou Toumani Touré qui ont reculé devant le peuple en renonçant purement et simplement au projet de révision constitutionnelle.

En effet, pour cet élu de Yélimané, le Mali a aujourd’hui d’autres priorités comme le retour de la paix, la sécurité, la relance économique plus importante que la révision de la Loi fondamentale.

Puis, ce fut le tour de Chouala Bayaya Haïdara qui a entamé ses propos en remerciant les populations pour la forte mobilisation. Il a également demandé aux manifestants de rester vigilants, sereins et prêts à se mobiliser pour d’autres marches contre cette révision constitutionnelle.

Alpha SIDIKI SANGARE

Du 03 Juillet 2017