Partager

Dans le cadre de la Révision annuelle des listes électorales (Rale) qui se déroule du 1er octobre au 31 décembre, la Mission d’observation des élections au Mali (Modele Mali) a déployé 75 Observateurs à long terme (OLT).

Elle a fait, hier, dans un hôtel de la place, la synthèse de ses rapports à la faveur d’une conférence de presse essentiellement animée par  le chef de mission Modele Mali, Dr Ibrahima Sangho.

Selon l’animateur de la conférence de presse, la Modele a observé le début des opérations de la Rale dans la majorité des communes des 49 cercles et des six communes du District de Bamako. Cette période de démarrage, selon Dr Ibrahima Sangho, se fait en l’absence de l’Autorité indépendante de gestion des élections (Aige) qui doit superviser les opérations, suivant l’article 57 de la loi électorale.

Par ailleurs, fera-t-il observer, dans l’ensemble des localités observées, les opérations de la Rale se déroulent certes, mais avec peu d’affluence. Le travail effectué  concerne, comme prévu par la loi, les inscriptions des nouveaux majeurs, les transferts et les radiations.  

À l’issue de ce premier mois d’observation de la Rale, allant du 1er au 31 octobre 2022, la Modele Mali a formulé quelques recommandations. Aux autorités de la Transition, elle demande le nécessaire renforcement de la sécurité sur l’ensemble du territoire, pour permettre aux citoyens d’avoir accès aux commissions administratives ; l’adoption de stratégies de prise en compte des populations déplacées internes et des réfugiés.

Au ministère de l’Administration territoriale et de la Décentralisation, la Modele Mali suggère la mise à disposition de locaux adéquats pour que les commissions administratives puissent travailler dans des conditions acceptables ; l’envoi diligent des documents de travail aux commissions administratives afin qu’elles puissent effectuer leurs tâches dans les temps impartis.

La Modele Mali propose aussi au même département ainsi qu’aux partis politiques l’intensification des activités d’information et de sensibilisation. Cela, afin que les citoyens connaissent les différentes étapes de la Rale et les démarches à effectuer.

Source: l’Essor