Partager

Le maire de Sikasso, M. Mama Sylla, avait promis de faire chemin commun avec Poulo, sur le plan politique. Il déclarait : “Après ma renonciation à rejoindre l’ADEMA-PSJ, il est fort probable que je signe un accord avec Housseyni Guindo, dans le souci de former une équipe plus solide que jamais, en matière de politique et dans les prochains jours”.

Chose promise, chose due. C’est dire que le rêve du maire de la capitale du Kénédougou est devenu réalité, puisqu’il figure dans le bureau de la CODEM, une nouvelle formation politique qui vient d’être portée sur le fonts baptismaux le samedi 24 Mai 2008, et dont le président fondateur est le député de Sikasso, Housseyni Guindo.

Désormais, l’ex-deuxième vice-président du Mouvement Citoyen de Sikasso occupe le rang du secrétaire aux relations avec les élus, dans le tout nouveau parti CODEM, sinon le 117 ème parti malien. Mais ces deux politiciens continueront-ils à marcher main dans la main?…

Pour qui connaît l’ambition politique de ces deux hommes, on peut aussi bien le croire qu’en douter. Lors des élections passées, ne s’étaient-ils pas échinés à la tâche au profit de bon nombre de politiciens, et mené bien des efforts en faveur du développement de la scène politique?

Ce qui veut bien dire que ces deux hommes dispose de tous les atouts pour obtenir, dans la ville et la région de Sikasso, le soutien des populations et de bon nombre de partis amis.

Avec l’adhésion de “l’homme au chapelet” à la CODEM, sa candidature, pour les élections communales de 2009, sera, pour lui, une réussite quand on sait que le parti de la Convergence pour le Développement est bien implanté à Sikasso, car ce parti a déjà su rallier du monde dans la Commune de Sikasso, grâce aux oeuvres humanitaires réalisées par Housseyni Guindo.

Pour tenir le bon bout, il incombe donc, à cette nouvelle formation politique, de rester elle-même, de se préoccuper du devenir et du développement du pays, afin d’apporter des solutions efficaces aux problèmes posés. Quoi qu’il en soit, les Maliens auront les yeux rivés sur la CODEM, puisque le parti s’est dit “ambitieux”.


Mariétou KONATE

27 Mai 2008