Partager


En plus des matches des Aigles du Mali, les autres matches seront tous diffusés sur la chaîne de télévision malienne. C’est ce qui ressort de la réunion du Réseau de l’Audiovisuel Public Francophone (RAPAF) du 10 novembre 2007 à Cotonou (Bénin).

Rappelons, au préalable, que ce réseau est présidé par le Directeur Général de l’ORTM, Sidiki N’fa Konaté. Il ressort auusi que tous les pays qualifiés doivent payer 1 million d’euros, soit 656 millions de FCFA. Et les pays non qualifiés en payeront la moitié, soit 500 000 euros ou 328 millions de FCFA.

Mais tout est du au dynamisme du DG de l’ORTM et son respect des enjeux de la CAN 2008,… même si le Mali n’était pas qualifié au Ghana. L’ORTM a bénéficié d’une réduction de 25%. Ce qui ramène ses droits à 837 500 euros, soit 550 millions de FCFA.

Cette réunion a permis au RAPAF d’exprimer toutes ses inquiétudes face à l’augmentation sans cesse croissante du coût des droits de diffusion. Mais les Maliens pourront suivre tous les matches de la CAN, du début jusqu’à la fin.

En tout cas, l’ORTM vient de respecter une tradition, en restant fidèle à sa mission de “passion du service public”. Ce n’est donc pas une surprise, quand on sait que depuis l’arrivée de Sidiki N’fa Konaté, il n’a cessé de révolutionner la bonne image de l’ORTM.

Notons que c’est la chaîne LC2 qui est détentrice des droits de la CAN 2008 et de la Champion’s League 2008. Cette chaîne est basée à Cotonou (Bénin).

Au sortir de cette rencontre avec la LC2, Sidiki N’Fa Konaté a déclaré que chaque membre du réseau a été chargé d’attirer l’attention des plus hautes autorités et des responsables des fédérations nationales de football sur la nécessité de mettre un frein à la hausse vertigineuse des droits de diffusion de la CAN.

Ce qui prouve que le D.G de la boîte nationale à images se soucie avant tout de la satisfaction, sinon du bonheur des Maliens, notamment des télespectateurs,… n’en déplaise à ses détracteurs.

Sadou BOCOUM

22 novembre 2007.