Partager

Un des plus hauts responsables islamistes somaliens, cheikh Hassan Dahir Aweys, recherché par Washington pour ses liens présumés avec Al-Qaïda, est revenu jeudi en Somalie après plus de deux ans d’exil en Erythrée, a indiqué le porte-parole du parti Hizb al-Islamiya. Les tribunaux islamiques contrôlaient au deuxième semestre 2006 la majeure partie du sud et du centre de la Somalie, dont Mogadiscio, avant d’être mis en déroute par l’armée éthiopienne début 2007. La majeure partie des responsables des tribunaux islamiques avaient alors trouvé refuge à Asmara en Erythrée où ils avaient créé en septembre 2007 une plate-forme d’opposition, l’Alliance pour une nouvelle libération de la Somalie (ARS). Les institutions de transition, dirigées par M. Ahmed, n’exercent leur autorité que sur une petite partie du territoire et sont la cible régulière d’attaques des insurgés islamistes radicaux, les shebab. Une conférence de donateurs est organisée jeudi à Bruxelles par les Nations unies, l’Union africaine et l’Union européenne pour soutenir la mission de maintien de la paix de l’UA en Somalie (Amisom) et aider au « rétablissement » et à la formation des forces de sécurité somaliennes. (Afp)