Partager

Le ministre de l’Administration territoriale, de la décentralisation et de l’aménagement du territoire, le tout nouveau Général Moussa Sinko Coulibaly, a proclamé hier, jeudi 15 août au Gouvernorat du district de Bamako, les résultats provisoires complets du second tour de l’élection présidentielle du 11 août 2013. Sur les 3 033 601 suffrages exprimés, IBK s’est adjugé 2 354 693 voix soit 77,61% contre seulement 679 258 , soit 22,39 % pour Soumaïla Cissé. Le taux de participation connaît une légère baisse avec 51 % au premier tour contre 45% au second. Idem pour le nombre de bulletins nuls qui passe de 403 532 au premier tour à seulement 92 920. Le nombre de votants et de suffrages exprimés est en hausse par rapport au premier tour.

C’est visiblement de très bonne humeur que le ministre Moussa Sinko Coulibaly a présidé hier la cérémonie de proclamation des résultats provisoires complets du second tour de la présidentielle 2013. Il a passé un long moment à remercier les différents intervenants dans cette première partie du processus électoral. Des pays et organisations partenaires du Mali aux observateurs en passant par les médias, le ministre Coulibaly leur a longuement adressé ses remerciements pour « le succès » enregistré par le gouvernement de transition.

C’est après ces mots qu’il a présenté les résultats validés par la Commission de centralisation de son département.

Ainsi, comme c’est connu depuis le premier tour, sans surprise, le candidat Ibrahim Boubacar Kéita remporte largement cette élection avec 2 354 693 voix soit 77,61 % devant son adversaire, Soumaïla Cissé, qui récole 679 258 voix, soit 22,39 % des suffrages exprimés.

Le nombre d’inscrits n’a pas changé. Comme au premier tour, ils sont 6 829 696 inscrits pour cette élection. 3 126 521 votants ont été enregistrés pour le second tour, contre 3 520 242 au premier tour du scrutin. Le nombre de bulletins nuls est nettement en baisse passant de 403 532 lors du scrutin du 28 juillet (1er tour) à 92 920 pour le scrutin du 11 août (second tour) ayant opposé Ibrahim Boubacar Kéita à son challenger Soumaïla Cissé.

Cette diminution du nombre de bulletins de vote invalidés est liée certainement au fait qu’au premier tour, l’électeur devait choisir entre 28 candidats sur le bulletin. Certains électeurs avaient mal apposé leurs empreintes digitales exprimant leur choix sur les bulletins ; ce qui a conduit à leur invalidation. D’autres électeurs, par ignorance, ont choisi deux voire trois candidats. Ce qui a également fait invalider leurs bulletins.

Par ailleurs, le taux de participation du scrutin du 11 août est, selon le ministre Moussa Sinko Coulibaly, de 45,79%. Le chiffre donné par l’Administration territoriale pour le premier tour est de 51,54%. La baisse enregistrée est certainement due aux fortes pluies qui sont tombées ça et là sur l’ensemble du territoire national le dimanche 11 aôut. Ces précipitations ont freiné les ardeurs des électeurs à se déplacer massivement pour aller aux urnes.

En outre, avec le grand écart de voix enregistré au premier tour entre les deux candidats arrivés premiers, Ibrahim Boubacar Kéita et Soumaïla Cissé, et le nombre important de ralliements (des candidats malheureux) au premier nommé, beaucoup d’électeurs se sont dit que le match était déjà plié et, par conséquent, ne se sont pas donné la peine d’aller encore accomplir leur devoir civique le dimanche suivant.

Rappelons que selon les résultats collectés par l’Administration territoriale à l’issue du premier tour de cette élection présidentielle, le candidat Ibrahim Boubacar Kéita de la Coalition le Mali d’abord est largement arrivé en tête avec 1 222 657 voix, soit 39,23% des suffrages exprimés. Il est suivi de Soumaïla Cissé de l’URD avec 605 901 voix, soit 19,44 %. Les résultats définitifs proclamés par la Cour constitutionnelle donnaient finalement 1 175 769 voix (39,79%) à IBK contre 582 127 (19,70%) à Soumaïla Cissé. Elle avait rejeté tous les recours.

Il faut signaler que depuis lundi dans la soirée, le vaincu, Soumaïla Cissé a reconnu la victoire claire et nette de son aîné, l’ancien Premier ministre Ibrahim Boubacar Kéita en se rendant à la résidence de ce dernier pour le féliciter. Un geste qui a été longuement salué par tous les observateurs de la scène politique malienne.

Bruno D SEGBEDJI


Résultats provisoires du second tour de l’élection présidentielle 2013

Nombre d’inscrits : 6 829 696

Votants : 3 126 521

Bulletins nuls : 92 920

Suffrages exprimés : 3 033 601

Taux de participation : 45,79%

Ibrahim Boubacar KEÏTA : 2 354 693 (77,61%)

Soumaïla CISSE : 679 258 (22,39%)

Lettre du collectif des candidats à l’élection présidentielle 2013 :

A l’attention de son Excellence Mr Ibrahim Boubacar KEITA, Président élu de la République du Mali

Objet : Félicitation

Monsieur le Président,

Le peuple malien a décidé de porter son choix sur vous lors du scrutin du 11 Août 2013 à l’issue du second tour de l’élection présidentielle dans notre pays.

Ce choix, dans le contexte de sortie de crise, dénote la grande confiance que nos compatriotes vous accordent pour conduire notre pays sur le chemin du renouveau démocratique et de la renaissance. Nous vous félicitons pour ce succès et vous assurons de notre entière disponibilité à œuvrer pour un Mali réconcilié avec lui-même, définitivement sécurisé, indivisible et en phase de prospérité.

Nous vous prions de croire en notre haute considération.

Bamako, le 15 août 2013.

Pour le Collectif

Ont signé : Sibiri COUMARE, Siaka DIARRA, Alhousseiny Aba MAIGA, Moussa MARA, Racine THIAM, Ousmane Ben Fana TRAORE

16 Août 2013