Partager

Les électeurs maliens ont voté le dimanche dernier pour élire leur président de la République. Dès le soir du 29 avril, jour du scrutin, les premières tendances sont tombées. Et depuis, les résultats provisoires étaient proclamés par le ministère de l’Administration Territoriale et des Collectivités Locales pour dégager des tendances. Et selon ces résultats, le candidat Amadou Toumani Touré ATT arrive en tête. Mais, il faut rappeler que ces tendances ne semblent pas enchanter les candidats du Front pour la Démocratie et la République ( FDR ). Car, contrairement aux observateurs nationaux et internationaux qui ont déclaré que le scrutin du 29 avril dernier a été libre, juste et crédible, le FDR déclare ne pas reconnaître les résultats. Selon les membres du FDR, ce scrutin a été tout sauf transparent. Les candidats du FDR ont saisi la Cour Constitutionnelle pour demander l’annulation pure et simple du scrutin.

Quelles peuvent être les raisons de l’agissement des candidats du FDR?
En tout cas, tous ces candidats avaient une idée de la capacité du candidat Amadou Toumani Touré.

TENTATIVE D’INFLUENCER L’OPINION

Ils ont en train de tenter d’influencer l’opinion publique nationale et internationale, sinon ils savent qu’il n’y a pas match. C’est pourquoi, depuis les campagnes présidentielles, ils ont commencé à préparer l’opinion nationale sur leur défaite en avançant des prétextes qui ne tiennent pas. Et jusqu’à ce jour, ils continuent leur stratégie pour faire croire à leurs électeurs qu’ils ont la situation malgré leur défaite avec des scores peu honorables. Il fallait vraiment une telle réaction pour se faire pardonner par les électeurs, vu tous ce qu’ils ont avancé au cours de la campagne donnant ainsi l’espoir à ceux-ci.

Ces candidats du FDR avaient-ils à l’esprit que le Mali n’est pas Bamako? On en doute fort, puisqu’ils se sont laissés influencés par les paroles mielleuses de quelques lettrés du District et des capitales régionales du pays qui ont d’autres préoccupations que celles de la majorité de la population. C’est ce que ces candidats ont peut être oublié.

LA RECOMPENSE DES EFFORTS

En effet, la majorité de la population n’a pas besoin de belles paroles mais du concret. Ce qui a été compris par le candidat ATT qui a passé les cinq dernières années à satisfaire des demandes sociales surtout à l’intérieur du pays. Ne savent-ils pas que ces résultats provisoires qui placent ATT en tête sont une réponse, la récompense des réalisations au cours de ces cinq dernières années? En tout cas, nous n’apprenons rien aux candidats du FDR par rapport aux comportements des électeurs.

A travers ce score, on peut dire que le candidat ATT a bien réussi son pari. Sachant bien que tout ne peut être règlé en même temps, il s’est arrangé à satisfaire au moins un besoin de la population et cela à travers tout le pays. C’est pourquoi il n’est pas rare d’entendre: “j’ai voté ATT parce qu’il a donné à mon village, mon cercle, ma commune ou ma région entre autres un pont, une piste rurale, une route, une plate forme, un centre de santé communautaire”.

Avec ces réalisations qui ont amélioré la vie de la population malienne, dans plusieurs localités, il était difficile, voire même impossible pour les autres candidats de battre le candidat ATT à l’intérieur comme à l’extérieur du pays, puisque les Maliens de l’extérieur soutiennent généralement leurs parents au niveau du pays. A tout cela s’ajoute le soutien de l’ADP (Alliance pour la Démocratie et le Progrès) qui n’est pas du tout à négliger. Est-il nécessaire de rappeler aux candidats FDR la force des partis de l’ADP?

Ces partis ont mouillé le maillot au cours des élections précédentes dans notre pays. Autrement dit, ils sont pour la plupart implantés dans tout le pays, de Kayes à Kidal. En plus des actions de sensibilisation des partis politiques de l’ADP, plusieurs associations à travers le pays ont été formées pour soutenir uniquement le candidat ATT. Il faut aussi souligner que ces associations ont une force de mobilisation non négligeable.

Avec tous ces facteurs, il était difficile, voire impossible pour ces candidats de battre le candidat ATT et ils le savent. Alors, pourquoi s’agitent-ils toujours, sachant bien que fraude ou pas, il n’y a pas match? Alors pourquoi nier l’évidence, en faisant croire aux électeurs qu’ils aiment le Mali? Plus que qui?

Dado CAMARA

04 mai 2007.