Partager

La cour constitutionnelle a rendu public les résultats définitifs des élections législatives du 24 novembre et 15 décembre 2013. Des milliers de voix ont été annulées dans plusieurs localités. Mais les annulations ont retenu l’attention dans trois circonscriptions : Nara, Niono et Gao, où la cour constitutionnelle a refait le verdict en donnant la victoire aux listes du RPM, parti présidentiel, qui était donné perdant dans les résultats provisoires du deuxième tour, précédemment proclamés par le ministre de l’administration.

A part ces trois circonscriptions électorales, la Cour a confirmé les résultats provisoires proclamés par le ministre de l’Administration territoriale. A Nara dans la région de Koulikoro, c’est le RPM retire les trois sièges de députés face à ses alliés de la présidentielle : l’Adéma/PASJ et l’ADP-Maliba. A Niono, dans la région de Ségou, le groupement de partis RPM/UM-Rda Faso jigi/Sadi terrasse le groupement de partis RpDM/ADP-Maliba.

A Gao, l’alliance Adéma/PASJ et de l’Asma (du ministre de la Défense Soumeylou Boubeye Maïga) a perdu devant la liste RPM.

Au bénéfice de ces chamboulements à Nara, Niono et Gao, le RPM du président Ibrahim Boubacar Kéita obtient plus de 60 députés, mais aura toujours besoin de certains alliés pour une majorité confortable à l’Assemblée nationale.

B. Daou

Le Républicain du 2 Janvier 2014