Partager

kafougouna.jpg

Conformément à l’article 162 de la loi électorale, le ministre de l’Administration territoriale et des Collectivités locales Kafougouna Koné a proclamé vendredi les résultats complets provisoires du 1er tour des élections législatives du 1er juillet dernier.

Cette disposition de la loi électorale stipule en effet que « le ministre en charge de l’Administration territoriale totalise les résultats des procès verbaux des opérations du scrutin et proclame les résultats provisoires dans les cinq jours qui suivent la date du scrutin« .

La cérémonie de proclamation s’est déroulée au Centre international des conférences de Bamako en présence de l’adjoint au Délégué général aux élections, Sina Alou Théra, du représentant de la CENI, Me Ilias Touré, des observateurs étrangers et des mandataires des partis et des candidats indépendants.

Sur l’ensemble du territoire, 6 267 363 électeurs sont inscrits. Le nombre de votants s’est établi à 2 092 918. 118 935 bulletins ont été déclarés nuls. Le taux de participation s’élève à 33,39 %.

Selon ces résultats provisoires, l’on s’achemine vers un second tour dans la quasi-totalité des 55 circonscriptions du pays. Nous vous proposons la synthèse des résultats dans chaque circonscription, région par région et dans le district de Bamako.



REGION DE KAYES

Dans la région de Kayes, on dénombre 7 cercles donc autant de circonscriptions électorales. Dans la circonscription électorale de Kayes, où 8 listes étaient en compétition pour 5 sièges, sur les 216 372 électeurs inscrits, 67 586 ont accompli leur devoir civique. 3827 bulletins ont été annulés, ramenant les suffrages valablement exprimés à 63 759, soit un taux de participation de 31,24 %.

La liste ADEMA-URD est arrivée en tête avec 31.159 voix, ce qui fait 48,87 %. Elle est suivie de celle de l’alliance CNID-PDJ qui a obtenu 14 502 voix, soit 22,75 %. Le PARENA avec 6789 voix (10,65 %) s’est classé troisième.

À Kéniéba, dix listes étaient en lice pour deux sièges. Les électeurs inscrits étaient au nombre de 78 561 dont 24 879 ont voté. Au total, on dénombre 23 664 suffrages valablement exprimés, 1215 bulletins ayant été déclarés nuls.

Le taux de participation est de 31,67 %. C’est la liste conduite par le candidat indépendant Foutango dit Baba Sissoko qui est en pôle position. Elle recueille 6 867 voix, c’est à dire 29,02 % des suffrages exprimés.

La liste ADEMA-URD s’est classée deuxième en récoltant 4130 voix (17,45 %). La liste indépendante Aïssata Haïdara fait un bon score avec 16,83 % des voix et se classe troisième. Elle est suivie du PARENA qui a réuni les voix de 15,94 % des électeurs sur sa liste.

Dans le cercle de Kita où 14 listes convoitaient les 4 sièges, sur les 187 956 électeurs inscrits, 61 252 se sont rendus aux urnes. 4084 bulletins ont été annulés. Les suffrages valablement exprimés se chiffrent donc à 57 168.

Dans cette circonscription, les deux listes arrivées en tête frôlent l’égalité parfaite. La liste RPM-PARENA qui arrive première a recueilli 14 099 voix (24,66 %), tandis que son poursuivant immédiat, le regroupement ADEMA-URD a réuni 13744 voix, soit 24,04 %. Le Miria avec ses 9526 voix (16,66 %) s’est classé troisième.


À Bafoulabé
sur les 99 353 électeurs inscrits, 38 020 ont voté. Le taux de participation s’élève à 38,27 %. Ici, l’URD avec 7289 voix (20,44 %) devance les autres. Le parti de la poignée de main est suivi de l’ADEMA qui a obtenu 6670 voix.

Ce qui correspond à 18,70 %. Les candidats indépendants de la liste Yamadou Diallo sont arrivés en troisième en position avec 5571 voix, soit 15,62 %.

Le RPM occupe la 4è position pour avoir convaincu 3837 électeurs, soit 10,76 %. Au second tour, c’est donc en principe l’URD et l’ADEMA qui s’affronteront pour les trois sièges du cercle.

Toujours dans la Région de Kayes, dans la circonscription de Diéma, ce sont 29 248 électeurs qui ont voté sur les 82279 inscrits. 2906 bulletins ayant été annulés, les suffrages valablement exprimés se chiffrent à 26 342. Le taux de participation est établi à 35,55 %.

Cinq listes étaient en compétition pour deux sièges. L’ADEMA a damé le pion à ses concurrents avec 9697 voix (36,81 %). Le « parti de l’abeille » est suivi de la liste commune URD-RPM qui a obtenu 6687 voix (25,39 %). Le tandem UDD-MPR s’est classé 3è avec 4072 voix (15,45 %).


La circonscription électorale de Nioro du Sahel
où la campagne électorale s’est déroulée sous forte tension compte 97 199 électeurs inscrits. Le jour du vote, ils n’étaient que 25 552 à se rendre aux urnes.

Les suffrages valablement exprimés sont au nombre de 23 763 et le taux de participation est de 26,26 %. Ici, quatre listes se disputaient 3 sièges. Le RPM avec 11 204 voix, soit 47,15 % s’est classé 1er devant la liste constituée par la coalition CNID-MPR-UDD qui a recueilli 9233 voix, soit 38,81 %. Les candidats indépendants de la liste SABU sont arrivés 3è avec 2287 voix (9,62 %).

Les regards étaient également tournés vers Yélimané où le bouillant député Mamadou Hawa Gassama était candidat à sa propre succession. Dans cette circonscription, 5 listes étaient en compétition pour 2 sièges. Sur les 73 378 électeurs inscrits, 27.235 ont voté.

Les suffrages valables sont au nombre de 25.593. Le taux de participation s’élève à 37,12 %. L’URD est en ballottage favorable avec les voix des 11 900 électeurs (46,50 %) qu’elle a recueillies. Elle devance le tandem ADEMA-US-RDA qui a récolté 9813 voix, soit 38,34 %. La liste commune RPM-PARENA s’est classé 3è avec 3084 voix, soit 12,05 %.

S. BADIAGA


REGION DE KOULIKORO

Comme dans la Région voisine de Kayes, à Koulikoro aucune circonscription n’a été conquise dès le premier tour. Dans le cercle de Nara où 8 listes étaient en compétition pour 3 sièges, sur les 102 290 électeurs inscrits, 34 533 se sont rendus aux urnes. Le taux de participation est de 33,76 %. L’ADEMA qui a récolté 12 250 voix (39,53 %) a devancé le CNID qui a obtenu 4492 voix, soit 14,50 %. Le RPM est 3è avec 4062 voix (13,11 %).

A Kangaba, 16 listes étaient en lice pour l’unique siège de député. 44 447 électeurs étaient inscrits, mais moins de la moitié des électeurs (16367) ont accompli leur devoir civique. Le taux de participation s’élève à 36,82 %. Les suffrages valables sont au nombre de 15475.

Dans ce cercle, c’est le PDR qui a recueilli le plus grand nombre de suffrages : 2663 voix soit 17,21 %. Mais il est talonné par le candidat indépendant « Jama Djigui » qui a obtenu 2657 voix (17,17 %). Un autre candidat indépendant dont la liste est dénommée « le Laboureur » fait un bon score avec 2365 voix soit 15,28 %. Ensuite vient le RPM qui a obtenu 2259 voix, soit 14,60 %.

Le cercle de Kolokani a, lui, droit à deux sièges. Ici, sur les 105194 électeurs inscrits, 34.941 ont voté. Les bulletins nuls sont au nombre de 2222 et celui des suffrages valablement exprimés de 32719. Le taux de participation s’élève à 33,22 %.

Sur les 11 listes en lice, celle de l’ADEMA est arrivée en tête avec 6911 voix, soit un pourcentage de 21,12 %, suivi du tandem RPM-PARENA qui a recueilli 6521 voix, ce qui donne 19,93 voix. La liste indépendante « Benkadi » suit avec 14,49 %. La coalition CNID-URD-MPR est 3è avec 4080 voix soit 12,47 %.

Cinq listes étaient à la conquête des deux sièges en jeu à Banamba où 86 695 électeurs sont inscrits. 40 662 électeurs ont voté, mais 37 743 voix ont été retenues comme valables. Le taux de participation est de 46,90 %. Les candidats indépendants de la liste conduite par Hamadaou Sylla (le député sortant) sont en tête avec 16146 voix soit 42,78 %. Ils sont suivis de loin par les candidats de la liste ADEMA-PARENA qui a recueilli 9791 voix soit 25,94 %. La liste CNID-URD en obtenant 8172 voix (21,65 %), juste derrière.

À Dioila, 9 listes se disputaient les 5 sièges. Dans cette circonscription, sur les 219 078 électeurs inscrits, 78 622 ont daigné se rendre aux urnes. Le taux de participation est de 35,89 %. La liste commune ADEMA-PARENA avec 24 204 voix soit un pourcentage de 32,73 % est arrivée en tête devant le RPM qui a obtenu 21 766 voix, soit 29,43 %.

Dans le peloton de tête, on retrouve la liste PDR-CNID-MPR qui a eu le vote favorable de 9346 électeurs, soit 12,64 %.

Avec ses 7 sièges à pourvoir, le cercle de Kati nourrit légitimement les ambitions. Dès lors, l’on comprend que quinze listes s’y soient présentées.

Dans cette circonscription, sur les 361 777 électeurs inscrits, 109 293 se sont rendus aux urnes. Le duo ADEMA-URD l’emporte provisoirement avec 23 513 voix (22,60 %) devant le RPM-CNID qui a récolté 16 196 voix (15,57 %).

Les candidats indépendants de l’ADM sont arrivés 3è avec 12 441 voix (11,96 %). Le regroupement MPR-BDIA-PCR dont les candidats étaient les plus connus à l’échelle nationale doivent de contenter de la 4è place. Il a obtenu 10,00 % des voix.

Dans le cercle de Koulikoro même, il y a deux sièges à conquérir pour lesquels 16 listes s’étaient jeter dans la bataille. Cette inflation de candidature n’a apparemment pas convaincu les électeurs à aller voter puisque sur les 82 794 électeurs inscrits, seulement 29 631 ont jugé utile de se rendre dans les urnes.

Les voix valables sont au nombre de 27 487. Le taux de participation est de 35,79 %. Le tandem CNID-MPR est arrivé en tête avec 5984 voix soit un pourcentage de 21,77 devant l’ADEMA qui a recueilli 4134 voix (15,04 %).

S. BADIAGA


REGION DE SIKASSO


Comme nous l’avons déjà souligné, dans la Région de Sikasso, les électeurs vont devoir retourner aux urnes dans toutes circonscriptions pour le second tour. Dans la circonscription électorale de Yorosso, il y avait 81 534 électeurs inscrits dont 29 268 ont pris par au vote. 1 622 bulletins ont été déclarés nuls et 27 646 valablement exprimés. Le taux de participation a été de 35,90 %.

Pour les deux sièges à pourvoir, il y avait 16 listes en compétition. Selon le résultat provisoire du MATCL, l’URD arrive en tête avec 4 643 voix (16,79 %) suivie de l’ADEMA qui a recueilli 3 719 voix (13,45 %).

Avec 3 365 voix (12,17 %) la liste CNID-UDD se classe en troisième position suivie des indépendants Niéta (2 781 suffrages, 10,06 % des voix).

A Yanfolila, le nombre d’inscrit est de 95 303 électeurs. On y a compté 32 026 votants (2002 bulletins nuls et 30 024 suffrages exprimés). Ce qui donne un taux de participation de 33,60 %.

Dans ce cercle, 13 listes étaient en lice pour les 2 sièges à pourvoir. C’est la liste ADEMA qui arrive en tête avec 6 260 voix (20,85 %). La liste RPM qui a obtenu 5 266 voix (17,47 %) est deuxième. La liste URD qui a recueilli 3 746 voix (12,48 %) arrive troisième devant le PSP (10,47 %) et la CDS (9,05 %).

Dans la circonscription électorale de Sikasso il y a 317 872 inscrits sur lesquels 97 429 ont voté. 4 446 bulletins ont été déclarés nuls. Le nombre des suffrages exprimés s’élève à 82 983 suffrages exprimés. Le taux de participation était donc de 27,50 %.

Sept listes étaient en compétition pour les 7 sièges à pouvoir. Les résultats provisoires publiés donnent la liste URD-MIRIA-MPR en tête du premier tour avec 27 796 voix (33,50 %) suivie de la liste CNID-ADEMA-UDD qui totalise 23 560 suffrages (28,40 %). Ces deux listes sont donc pour le moment qualifiées pour le second tour prévu pour le 22 juillet.

Avec 17,72 % des voix, la liste des indépendants Faso Denw est 3è et devance la liste commune RPM-PARENA (8,48 %).

A Koutiala, une des circonscriptions les plus importantes du pays avec ses six sièges, 13 listes étaient en compétition. Dans le « pays de l’or blanc« , le nombre d’inscrits est de 249 452 électeurs dont 76 355 ont participé au vote. On y a dénombré 4 338 bulletins nuls. Les suffrages exprimés sont de 72 017 voix. Le taux de participation s’élève à 30,61 %.

Dans cette circonscription très convoitées, c’est la liste RPM-SADI qui est première avec 18 735 suffrages (26,01 %) suivie de la liste ADEMA-MPR-UDD qui a recueilli 19 968 voix (23,56 %).

La liste LJS fait un score appréciable (18,48 %) et se classe à la troisième position.

A Bougouni, autre circonscription très disputées, il y a 189 257 électeurs inscrits. 69 409 ont voté et 4 167 bulletins sont déclarés nuls. Ce qui donne 65 242 suffrages exprimés. Le taux de participation se chiffre à 36,67 %.

Douze listes étaient en présence pour les 4 sièges. D’après les résultats provisoires, la liste du groupement BARICA-MPR-ADEMA obtient 2 014 voix (30,83 %) suivie de la liste CDS qui a totalisé 14 385 suffrages (22,05 %). La liste URD-RPM-PDR arrive loin derrière avec 15,78 %.

Dans la circonscription électorale de Kadiolo, 83 808 électeurs étaient inscrits pour ces élections. 23 641 ont pris part au scrutin. 1 643 bulletins ont été déclarés nuls. Le taux de participation est évalué à 28,46 %. Pour les deux sièges en jeu, il y avait 13 listes en compétition.

Avec 6 361 voix (28,92 %), la liste ADEMA-CNID devance les autres et affrontera en principe au second tour la liste RPM-PARENA qui s’en sort avec 3 840 voix, (17,46 %).
Le PCR et l’URD sont 3è et 4è avec respectivement 2 605 voix (11,84 %) et 2 519 voix (11,45 %).


A Kolondiéba,
on dénombre 82 873 inscrits. Parmi eux, 32 543 ont pris part au scrutin. Le nombre du bulletins nuls a été de 2 177 et les suffrages exprimés 30 366. Le taux de participation était donc de 39,27 %. Ici, 2 sièges sont à pourvoir et 13 listes étaient en compétition.

C’est la liste CNID qui pointe à la première place avec 7 653 voix, (25,20 %) suivie de la liste SADI qui obtient 6 508 suffrages (21 43 %). La liste URD-ADEMA est troisième avec 4 622 voix (15,22 %). Celle de la CDS s’en sort avec 11,77 %.

A. LAM


REGION DE SEGOU

Dans le cercle de Tominian, 101 753 électeurs devaient départager les 9 listes en compétition pour 3 sièges. Ce premier tour a enregistré 37 140 votants, 3023 bulletins nuls et 34117 suffrages exprimés. Le taux de participation est de 36,50 %.

La liste ADEMA-MPR avec 8363 voix, soit 24,51 % est arrivée en tête. La deuxième place revient à la liste URD-PDR : 7565 voix (22,17 %). Les autres candidatures se sont partagées le reste des voix. Le groupe de partis PARENA-PARISA-RPM, avec 4502 voix soit 13,20 % a occupé la 3ème place devant le PSP 4393 (12,88 %), le MIRIA (12,16 %), l’UDD-PCR (5,86 %).


A Ségou même,
les 7 sièges en jeu étaient convoités par 6 listes. Ce premier tour a enregistré la participation de 57 209 électeurs sur 284802 inscrits. Dans les régions, c’est ici que l’on enregistre l’un des taux de participation les plus faibles : 20,09 %. Et ce malgré le nombre élevé de sièges à pouvoir.

La liste URD-ADEMA-CNID ayant obtenu 23371 voix, soit 42,71 %, elle se positionne à la première place. La coalition RPM-MIRIA-PCR-SADI qui a récolté 12997 voix (23,75 %) vient loin derrière. Les groupes d’indépendants YEREKO (12,38 %) et Segu Kunko (11,59 %) occupent respectivement les 3è et 4è places.

Dans la circonscription électorale de San, c’est encore l’ADEMA qui fait la course en tête. Sa liste obtient 23,11 % (9941 voix) contre 19,12 % (8225 voix) pour le grand rival, le RPM. L’URD qui a obtenu 6992 voix (16,25 %) se classe troisième sur les 9 listes en compétition pour les 4 sièges à pouvoir. Sa liste est suivie par le groupe des indépendants de Djiguiya (15,07 %), les listes UDD-SADI-PARENA (10,24 %), UFDP (8,57 %), et CNID-PCR (4,61 %).


A San,
134181 électeurs sont inscrits. Ils ont été 45475 à voter. Le taux de participation s’élève à 33,89 %.

Il y avait dix listes en compétition pour pourvoir les 3 sièges de député du cercle de Niono. Sur les 131 168 inscrits, 43571 électeurs ont voté, soit un taux de participation de 33,22 %. Ici, on retrouve le duo ADEMA-URD en tête avec 23,09 % (9579 voix). Il devance de peu la liste BDIA-SADI avec 22,28 % (9245 voix). La liste RPM-PARENA pointe à la troisième place avec ses 14,94 %. Elle est suivie de celles du PCR (13,48 %), des indépendants de l’Union pour la démocratie citoyenne (10,31 %).

Dans la circonscription de Macina où neuf candidatures étaient en lice pour briguer les deux sièges de député, c’est la liste indépendante du Dr Ousmane Ba qui a pris une sérieuse option pour la victoire finale en obtenant 40,40 % des suffrages (12744 voix). Son poursuivant direct, l’ADEMA obtient 23,85 % (7524 voix). Les autres listes se classent ainsi : Parena (18,16 %), URD (5,21 %), le groupe d’indépendants Amidou Tangara (4,32 %), RPM, (4,12 %), CNID (1,47), MPR (1,37), US-RDA (1,11 %).

Ici, 100 104 électeurs sont inscrits parmi lesquels on a compté 33 094 votants. Le taux de participation est 33,06 %.

A Bla, La liste CNID-ADEMA engrange 16101 voix, soit 36,94 % et occupe la première place. L’alliance URD-MPR arrive loin derrière avec 19,57 % (8529 voix). La troisième place est occupée par la liste RPM-SADI 4414 voix (10,13 %). Elle est suivie celle du BDIA (8,20 %).

Dans cette circonscription, dix listes étaient en compétition pour obtenir les trois sièges de député. Au total, 121 282 électeurs sont inscrits parmi lesquels on a dénombré 45996 votants pour un taux de participation de 37,92 %.

Toujours dans la Région de Ségou, 80309 électeurs sont inscrits dans le cercle de Baraouéli. Le nombre de votants s’étant établi à 33151, le taux de participation est de 41,28 %.

Ici, c’est le groupe des indépendants de Mody N’Diaye qui cartonne. Il obtient 13 956 voix, soit 45,03 %. Le groupe de partis PIDS-PCR-MPR, arrive deuxième en recueillant 5480 voix (17,68 %).

La coalition CNID-ADEMA-URD occupe la troisième place (16,16 %) devant la liste RPM-MIRIA (10,63 %).

M. N. TRAORE


REGION DE MOPTI

Le cercle de Mopti est l’une des rares circonscription tombées dès le premier tour. Ici, La liste ADEMA-RND n’a laissé aucune chance à ses concurrentes en obtenant 24 631 voix, c’est à dire 53 % des suffrages. Avec cette majorité absolue, la liste enlève les trois sièges de député.

Résultat de ce carton plein pour la liste ADEMA-RND, les autres partis se retrouvent avec la portion congrue : CNID (8,49 %), USRDA-UDD (5,65 %), RPM-PER (4,80 %). C’est plutôt les indépendants de la liste Sabu qui ont résisté en recueillant 21,27 % (9840 voix) et se classent ainsi à la deuxième place.

Sur 161232 électeurs inscrits dans cette circonscription, 47863 se sont rendus aux urnes. Le nombre des suffrages exprimés s’est établi à 46261. Ce qui fait un taux de participation de 29,69 %.

A Youwarou, 46209 sont inscrits parmi lesquels on a compté 22843 votants dont 1403 ont vu leurs voix annulées. Le nombre de suffrages exprimés est donc de 21440 et le taux de participation 49,43 %.

Dix candidats étaient lice pour remporter le seul siège. La liste indépendante Hamadoun Sidibé caracole en tête avec 6030 voix, soit 28,13 %. Son poursuivant direct est l’URD qui obtient 3188 voix (14, 87 %).

Les résultats provisoires octroient 2609 voix (12,17 %) au PDR, 2541 (11,85 %) au MPR, 2382 (11,11 %) à l’indépendant Allaye B Bocoum, 1651 (7,70 %) à Abdou Kassambara, un autre indépendant, 1335 (6,23 %) au RPM, et 1072 (5,00 %) au RND.


Dans le cercle de Ténenkou,
il n’y avait que trois listes à la conquête de deux sièges : ADEMA, UDD-RPM et PSP-URD. Ici, l’ADEMA a obtenu 15877 voix (45,99 %) devant la liste PSP-URD, 12788 voix (37,05 %). La liste UDD-RPM vient en troisième position avec 5855 voix, soit 16,96 %.

Dans cette circonscription, 79204 sont inscrits. On y a compté 36074 votants et 1657 bulletins nuls. Les suffrages exprimés étant de 34417, le taux de participation s’établit à 45,55 %.

A Koro, le taux de participation est honorable : 51,08 %. Sur 149322 électeurs inscrits, 76267 ont en effet voté. 5992 bulletins ayant été considérés comme nuls, les suffrages exprimés s’élèvent à 70275.

Quatre listes étaient en compétition pour obtenir les 4 sièges de la circonscription. Un second tour va départager l’ADEMA arrivée en tête avec 30923 voix, soit 44,00 % et le groupement de partis URD-RPM-MIRIA qui a obtenu 27989 soit 39,83 %.

La coalition BDIA-UFD-RND avec ses 6561 (9,34 %) et l’UDD qui a obtenu 4802 (6,83 %) joueront le rôle d’arbitres dans cette circonscription.

Dans le cercle de Douentza, l’on s’achemine vers un duel inédit ADEMA-PSP. Le Parti pour la solidarité et le progrès a crée la surprise ici en obtenant 39,02 % (17421 voix). L’Adema qui a recueilli 16282 soit 36,47 % arrive en deuxième position. La troisième place est revenue aux indépendants de la liste Unité-Prospérité-Développement : 4382 voix (9,81 %). Ensuite viennent les listes URD (5,73 %), le BDIA (4,19 %), USRDA (2,51 %), les indépendant de « Douentza d’abord » (1,53 %) et le RPM (0,74 %).

Dans ce cercle où deux sièges sont en jeu, 104306 électeurs sont inscrits. Lors de ce premier tour, 47637 d’entre eux ont pris le chemin des urnes, soit un taux de participation de 45,67 %.

A Djenné, on observait avec beaucoup d’intérêt le match dans le match entre deux anciens colistiers : Mahamane Santara, l’un des dinosaures de l’Assemblée nationale qui mène la liste ADEMA et Habibou Sofara conduisant celle de l’URD. Avec 40,08 % des voix (14368), ce parti caracole en tête. La liste rivale, celle de l’ADEMA obtient 8095 voix (22,58 %). Les listes RPM et PSP sont à égalité parfaite : 15,86 % pour chacune.

Dans ce cercle, 81770 électeurs étaient appelés aux urnes. 38042 d’entre eux ont répondu à l’appel. Ce qui donne un taux de participation de 46,52 %.

Dans la circonscription de Bankass, 94944 citoyens sont inscrits sur les listes électorales. Ils ont été 38132 à accomplir leur devoir civique. Le taux de participation s’élève à 40,16 %. Huit listes étaient en compétition pour conquérir les trois sièges de député.

Ici comme un peu partout, un second tour sera nécessaire pour départager les deux premiers. C’est l’URD qui arrive en tête avec ses 10173 voix obtenues (29,23 %). Sa liste est suivie par celle de l’ADEMA qui a eu la confiance de 7778 électeurs, soit 22,35 %. Le RPM suit l’ADEMA de près (7626 voix, 21,91 %).


A Bandiagara,
c’est l’ADEMA qui mène la danse. La liste du « parti de l’abeille » a réuni 28,68 % des voix (11400). L’alliance RPM-PARENA suit : 8578 voix (21,58 %). Parmi les 9 autres listes, les indépendants de Baguiné font un score honorable avec 5927 voix (14,91 %).

Dans cette circonscription, 117606 sont inscrits. Le nombre de votants s’étant établi à 42989, le taux de participation est de 36,55 %.

M. N. TRAORE


REGION DE TOMBOUCTOU


Dans la circonscription électorale de Tombouctou, on dénombrait 63 774 électeurs inscrits dont 35 440 ont pris part au vote. 33 915 suffrages ont été valablement exprimés. 1 525 bulletins ont été déclarés nuls. Le taux de participation est l’un des plus élevés : 55,57 %.

Selon les résultats provisoires proclamés par le ministère de l’Administration territoriale et des Collectivités locales, ici aussi, l’ADEMA est ballottage favorable : 29,37 % des voix (9960). Mais l’ancien parti au pouvoir ne devance que de quatre points, le parti de l’indépendance, l’US-RDA qui obtient 25,25 % des suffrages (8562 voix). Parmi les 12 autres listes en concurrence, celle du CNID est la mieux placée : 17,68 % des suffrages.

Une autre circonscription dans la Région de Tombouctou où le taux de participation dépasse la barre des 50 % est Goundam. Dans ce cercle, il s’élève à 51,70 %. On y compte effectivement 75 672 électeurs inscrits parmi lesquels 39 212 ont voté.

La liste ADEMA-URD prend de l’avance avec 41,53 % des voix qui lui ont été favorables. La liste conduite par l’indépendant Billy Touré coiffe les autres partiS au poteau : 33,13 % (2328 voix).

Même s’il est vrai que par ici, le CNID-FYT fait un bon score en obtenant 18,94 % des voix. La liste commune BARA-RPM n’a pu faire mieux que 2,42 % (902 voix). Elle devance tout de même celle du MPR qui n’a eu que 0,74 %.

Le deux sièges du cercle de Niafunké étaient relativement convoités : 9 listes en concurrence. Dans cette circonscription, 79 234 citoyens peuvent voter. 38 945 d’entre eux ont accompli le geste. Le taux de participation frôle les 50 % (49,15 % pour être plus précis).

Selon les résultats provisoires, l’URD enlève de justesse les deux sièges en jeu dès le premier tour avec 50,35 % des suffrages (18388 voix). L’ADEMA arrive en deuxième position avec 22,10 % des suffrages. L’indépendant Issa Ber se positionne à la troisième place avec 11,13 % des suffrages. Il est suivi par le MPR (4,15 %) et le RPM (3,68 %).


A Gourma Rharous,
10 listes étaient en lice pour un siège à obtenir. Là aussi, l’ADEMA domine avec 42,25 % et distance de loin l’URD qui a engrangé 17,68 % et l’indépendant Mohamednah Ould Alwata qui recueille sur son nom 14,56 % des suffrages. L’autre indépendant Illalkamar Ag Oumar fait également un bon score : 11,79 %.

Dans cette circonscription électorale, l’on compte 55 638 électeurs inscrits dont 22 640 ont pris part au scrutin. 21 394 suffrages ont été valablement exprimés et 1 246 bulletins déclarés nuls, le taux de participation a atteint la barre de 40,69 %.

Dans la circonscription de Diré, il y a 54 299 électeurs inscrits dont 26 494 ont voté lors de ce premier tour. 24 929 suffrages ont été valablement exprimés et 1 565 bulletins déclarés nuls. Le taux de participation s’élève à 48,79 %.

L’ADEMA enlève l’unique siège dès ce premier tour en obtenant la majorité absolue : 53,11 % des suffrages (13240 voix). La liste l’URD qui récolte 22,11 % des suffrages se positionne devant l’indépendant Alkaïdi M Touré ayant obtenu 11,95 % des suffrages. Mamadou B Touré, également indépendant recueille 9,47 %.

B. COULIBALY


REGION DE GAO

Gao est réputée être une ville « très politisée ». Dans le cercle dont elle est le chef-lieu, on compte 115 122 électeurs inscrits sur lesquels 53 467 ont pris part au scrutin. 51 363 suffrages ont été jugés valables, et 2 014 bulletins déclarés nuls. Le taux de participation s’élève ici à 46,44 %.

Selon les résultats provisoire rendus publics par le ministère de l’Administration territoriale et des Collectivités locales, l’ADEMA l’emporte dès le premier tour.

Ce parti qui a obtenu la majorité absolue en réunissant 53,34 % des voix (27398 suffrages) enlève donc les trois sièges de la circonscription. Le tandem URD-RPM se classe 2è avec 19827 voix (38,60 %). Ici où il n’y avait que trois listes en compétition, la liste commune PCR-MPR vient loin derrière les deux premières avec 4138 voix (8,06 %).

A Ménaka, 57 588 électeurs sont inscrits sur les listes électorales. 41 385 d’entre eux ont pris part au vote. 40 238 suffrages ont été valablement exprimés, 1 147 bulletins ayant été déclarés nuls. C’est cette circonscription qui détient le record du taux de participation : 71,86 % !

Et selon les résultats provisoires proclamés par ministère de l’Administration territoriale et des Collectivités locales, l’ADEMA caracole en tête du scrutin avec 79,44 % des suffrages. Le « parti de l’abeille » surclasse le RPM (5322 voix, 13,23 %), l’indépendant Mohamed Ag Assalim (2374 voix, 5,90 %), l’URD (357 suffrages, 0,89 %), et le PCR (220 voix, 0,55 %).

Exactement 78 170 électeurs étaient inscrits dans le cercle de Bourem, sur lesquels un peu moins de la moitié ont répondu à l’appel aux urnes (37 178 électeurs).
Au décompte des voix, l’on a considéré que 35 827 suffrages sont valables. 1 351 bulletins ont été déclarés nuls. Le taux de participation s’est calé à 47,56 %.

L’indépendant Mohamed Ould Matali se positionne en tête avec 37,31 % (13365 suffrages) et est suivi de très près par la liste indépendante Taoussa qui a réuni sur son nom 10118 voix, soit 28,25 % et la liste ADEMA-RPM qui se contente de 26,81 %.

Dans la circonscription électorale d’Ansongo, il y a 71 562 électeurs dont 34 367 ont pris le chemin des bureaux de vote. Dans ce cercle, 1 701 bulletins ayant été déclarés nuls, 32 666 suffrages sont valablement exprimés. Le taux de participation s’est calé à 48,02 %.

Pour ce qui est du classement, c’est l’URD qui avec 32,42 % des suffrages (10589 voix) s’impose. Ce parti est suivi par l’ADEMA qui engrange 8158 voix (24,97 %) et le MPR auquel 3936 votants ont accordé leur confiance, soit 12,05 % des suffrages.

B. CISSE


REGION DE KIDAL

Dans le cercle de Kidal, l’ADEMA est en ballottage favorable contre le RPM pour le deuxième tour des élections législatives. Le « parti de l’abeille » a obtenu 4017 voix soit 45,10 % des suffrages contre 2846 voix (31,95 %) pour les « tisserands ». Avec 1434 voix soit 16,10 % des suffrages, le CNID se classe troisième.

Le nombre d’inscrits dans ce cercle se chiffre à 27931 et les votants sont de l’ordre de 9175. Le taux de participation est arrêté à 32,85 %. Pour 1 siège de député, 6 listes ont bataillé dur.

Contrairement à Kidal, il n’y aura pas en principe de deuxième tour à Abeibara si ces résultats provisoires sont confirmés par la Cour constitutionnelle. Seulement 2 listes étaient en course par là pour conquérir les 2 postes de député.

Avec 2974 voix soit 82,80 % des voix, l’ADEMA rafle la mise et passe dès le premier tour. L’autre liste en compétition, celle du RPM doit se contenter de 618 voix soit 17,20 % des suffrages. Sur 5499 inscrits, environ 3634 électeurs ont voté. Ici, on a enregistré un fort taux de participation de 66,08 %.

La situation dans le cercle de Tin-Essako est particulière puisque, l’ADEMA était l’unique compétiteur. Le parti fait naturellement le plein dans cette circonscription : 4111 voix soit 100 % des suffrages. Le « parti de l’abeille » passe il va de soi dès le premier tour. Le cercle de Tin-Essako compte 5535 inscrits dont 4126 ont voté. Le taux de participation atteint 74,54 %.

À Tessalit, c’est l’URD qui passe dès le premier tour en engrangeant 4710 voix soit 69,89 % contre 1530 voix (22,70 %) pour l’ADEMA. L’indépendant Alassal se classe troisième avec 6,05 % des suffrages. L’autre indépendant de la liste Chamelle n’obtient que 91 voix (1,35 %). Ces 4 listes étaient en course pour le seul siège. Sur 15271 inscrits, 6986 électeurs ont voté. Le taux de participation est de 45,75 %.

S. D


DISTRICT DE BAMAKO


Ici à Bamako, en Commune I 155.873 sont inscrits, mais seulement 24.242 d’entre eux se sont rendus dans les bureaux de vote. Le taux de participation se chiffre à 19,60 %.

Dans cette circonscription de la capitale, la coalition ADEMA-CNID est en ballottage favorable contre le RPM. L’alliance ADEMA-CNID a obtenu 4133 voix soit 17,75 % des votants contre 3668 voix (15,75 %) des suffrages pour « le parti du tisserand ». Le parti SADI se positionne à la troisième place avec 3376 voix soit 14,50 de l’électorat dans cette commune. Au total, 17 listes étaient en course pour enlever les 2 sièges.

Le nombre d’inscrits de la Commune II s’élève à 103.015. Sur 20191 votants, il y a eu 19610 suffrages qui ont été considérés comme valablement exprimés. Ici, le taux de participation s’élève à 19,60 %.

Le nombre de listes en course est 11 pour 3 sièges à pourvoir. La coalition CNID-MPR-URD mène avec 5350 voix soit 27,28 % des électeurs contre 3731 voix (19,03 % des suffrages) pour la liste PCR-US-RDA. Cette liste est suivie par celle du RPM qui engrange 3349 voix soit 17,08 % des suffrages exprimés.

Avec 23 listes en course la Commune III présente le plus grand nombre de compétiteurs pour ces législatives. Dans cette circonscription où un seul siège est à pourvoir, les inscrits sont au nombre de 81 448 pour 18 261 votants. Le taux de participation est évalué à 22,42 %. Le PCR arrive en première position avec 2682 voix soit 15,14 %. Le Parti citoyen pour le renouveau est talonné par le RPM (2617 voix soit 14,78 des votants). La troisième place revient à l’ADEMA qui a obtenu 2500 voix soit 14,12 % des suffrages. Le candidat du CNID, l’ancien député Me Ibrahima Berthé arrive quatrième avec 12,49 %.

Si les résultats du ministère de l’Administration territoriale et des Collectivités locales se confirmaient, c’est la liste RPM et celle l’indépendant Moussa Mara qui croiseront le fer au 2ème tour en Commune IV pour enlever les 2 sièges en jeu.

Avec 5197 voix soit 31,52 % des votants, la liste du RPM conduite par le président de l’Assemblée nationale sortante, Ibrahim Boubacar Kéïta, se place devant la liste indépendante de Moussa Mara qui suit quand même de très avec 5061 voix, soit 30,70 % des suffrages. Les autres concurrents se classent loin derrière. Le MPR occupe la troisième place avec 947 voix soit 5,74 % des votants. La liste PCR-ADEMA obtient 5,49 %. Au total, 17 listes étaient en compétition pour les deux sièges.

Dans cette commune, sur 141.722 inscrits, 17004 électeurs ont voté. Le taux de participation est l’un des faibles : 12 %.

En Commune V, l’on s’achemine vers un duel au second tour entre la coalition CNID-ADEMA-URD et le regroupement PDR-MPR. La première liste a comptabilisé 6645 voix soit 32,43 des suffrages contre 6220 voix (30,35 %) des voix pour l’alliance PDR-MPR. Suit le regroupement RPM-MIRIA-RJP avec 3668 voix soit 17,90 % des voix.

Sur 169.047 inscrits, 21911 électeurs ont accompli leur devoir civique. Le taux de participation est de 12,96 %. Au total, 15 listes étaient en lice pour avoir les 3 sièges à pourvoir.

Dans la circonscription électorale de la Commune VI, le deuxième tour des législatives devrait mettre face à face la coalition ADEMA-MPR-UDD qui a obtenu 4722 voix soit 20,14 % des votants à la liste URD qui affiche à son compteur 4584 voix soit 19,55 % des suffrages.

L’alliance RPM-PCR obtient 12,03 % des voix. 20 listes sont en compétition dans cette commune pour enlever 3 sièges. Ici, les inscrits sont au nombre de 188057 et on a compté 24318 votants. Le taux de participation est de 12,93 %.


S. DOUMBIA- L’Essor

09 juillet 2007.