Partager

Cette journée de plaidoyer organisée par le réseau islam population et développement s’inscrivait dans le cadre de la sensibilisation de l’union nationale des femme musulmanes du Mali sur les questions de population et plus spécifiquement sur l’espacement des naissances au sein du couple. C’est dans cet esprit que les membres de l’union nationale des femmes musulmanes du Mali ont fait le déplacement en nombre pour écouter les enseignements des leaders religieux.

Prenant la parole, le président du réseau islam population et développement Zeïdi Dramé a dit dans son allocution que « la natalité a une grande importance dans le foyer et dans l’islam la qualité de vie et le bien-être du couple dans le foyer en dépendent, et que l’espacement n’est pas en contradiction avec l’islam et les hadiths; car l’islam même demande à ce que tout être humain soit élevé dans un environnement sain ».

Le président du haut conseil islamique a affirmé pour sa part que « l’islam est d’accord avec l’espacement des naissances mais qu’elle est contre la limitation des naissances, et plus de 5oo ouvrages confirment cette thèse » Le représentant de l’USAID a affirmé pour sa part que « son institution ne ménagera aucun effort pour aider le réseau islam population et développement dans le cadre de la sensibilisation sur l’espacement des naissances et que toutes leurs actions seront en étroite ligne avec l’islam ».

La représentante du ministère de la santé a présenté les problèmes auxquels les femmes sont exposées durant les grossesses non contrôlées et les accouchement qui selon lui font environ plus de 3000 morts par an. Elle a aussi déclaré que le gouvernement du Mali à travers son département mettra tout en œuvre pour améliorer la qualité de vie de la mère et de l’enfant.

La présidente de l’union nationale des femmes musulmanes du Mali, Tahara Dravé a profité de l’occasion pour lancer un appel en faveur des femmes pour leur faire savoir que le tabou est levé en ce qui concerne l’autorisation de l’espacement des naissances en islam. Les participants au plaidoyer ont donc suivi des projections sur les avantages de l’espacement des naissances.

Le président du réseau islam population et développement a profité aussi de l’occasion pour remercier policy project et son directeur Modibo Maïga pour leur appui constant à leur association pour la promotion de la qualité de vie des populations.

11 mai 2005