Partager

Au total, le nombre de quota alloué au Mali par le Royaume d’Arabie Saoudite dans le cadre de l’organisation du pèlerinage 2016 est de 9000 pèlerins dont 7500 pèlerins accordés à la filière privée et 1500 pèlerins pour la filière gouvernementale. Pour ce qui concerne la répartition du quota des 7500 pèlerins de la filière privée, les agences pointent un doigt accusateur vers le ministre des Affaires Religieuses et du Culte, Tierno Hass Diallo qui, de leurs avis, utilise son pouvoir discrétionnaire afin de favoriser les agences de ses proches.
Pour une organisation efficiente du pèlerinage Edition 2016, les agences de voyages de la filière privée de l’organisation du hadj ont tenu, le jeudi 16 juin 2016, leur traditionnel point de presse pour informer l’opinion publique nationale sur l’état des lieux des préparatifs du pèlerinage musulman de la filière privée. Selon la présidente des agences de voyages, Mme Cissé Fatoumata Kouyaté une mission préparatoire conduite par le ministère des Affaires Religieuses et du Culte s’est rendue en Arabie Saoudite, du 16 au 25 février 2016, en compagnie des délégués de la filière privée. A l’en croire, la restitution de cette mission a permis aux agences notamment de comprendre les nouvelles dispositions de l’Arabie Saoudite en terme de modus operandi : nombre de quota alloué au Mali (9000 pèlerins), l’obligation d’ouverture d’un compte bancaire en Arabie Saoudite par chaque organisateur, l’obligation de chaque organisateur de faire transporter ses pèlerins par un transporteur saoudien ou ayant une compagnie régulière desservant l’Arabie Saoudite etc. Pour elle, l’ouverture du compte du Mali a posé un problème cette année compte tenu des créances dues par l’Etat du Mali à des prestataires saoudiens notamment les agences unies. « Les agences de voyages qui ont été pointées du doigt sont à l’aise d’affirmer qu’aucune agence de voyage ne doit un centime à aucun prestataire saoudien. Afin d’accéder à la qualité d’organisateur du Hadj, les agences de voyages doivent montrer patte blanche en s’acquittant de tous les frais et caution. » a-t-elle relevé. Et de rappeler le cas du quota supplémentaire de 2000 pèlerins accordé par l’Arabie Saoudite au dernier moment de l’édition 2015 qui a été géré dans la plus grande transparence. « Nous sommes heureux de montrer les bordereaux de paiement du quota supplémentaire. Les sommes ont été versées sur un compte à nous indiqué par l’administration du Hadj. », a indiqué la présidente des agences de voyages, Mme Cissé Fatoumata Kouyaté. Selon elle, la répartition 2016 du quota a été des plus scandaleuses par l’administration du Hadj. « En effet, c’est les accointances d’une agence de voyages avec le prince du jour qui détermine l’importance de son quota. Notre vigoureuse protestation auprès du ministère des Affaires Religieuses et du Culte n’y fit rien. Mieux et c’est dans cette atmosphère délétère que nous abordons l’organisation du Hadj 2016 avec une frustration généralisée des agences de voyages sans précédent. », a-t-elle dit. Selon elle, l’Association des agences de voyages libres du Mali créée en 2015 dirigée par Amadou Sanogo, le cousin du ministre Tierno Hass Diallo est favorisé dans la répartition des quotas.
Moussa Dagnoko
17 Juin 2016