Partager

A peine nommés, les 31 ministres du nouveau gouvernement se sont réunis hier après-midi à la Primature pour le tout premier Conseil de cabinet, sous la présidence du Premier ministre, Dr Cheick Modibo Diarra. Les passations de services devraient suivre rapidement avec le premier conseil des ministres ce matin. Histoire de remettre rapidement le pays sur les rails. Par rapport à la répartition des 31 portefeuilles, on peut remarquer que les militaires du Comité national de redressement de la démocratie et de la restauration de l’autorité de l’Etat (CNRDRE) s’en sortent avec six ministères. L’ ADEMA et le RPM ont chacun deux représentants; l’UDD, le CNID, la CODEM, le RpDM d’un certain Cheick Modibo Diarra ont chacun un représentant au sein de la nouvelle équipe gouvernementale. A eux s’ajoutent les quotas du Premier ministre et du président de la République

La formation de cette équipe gouvernementale aura connu de sérieuses difficultés relatives à la répartition des portefeuilles en tenant compte de la classe politique, de la société civile mais aussi des quotas réservés au président de la République par intérim, au Premier ministre et à l’ex-junte du capitaine Amadou Haya Sanogo. Il faut signaler d’entrée que parmi les 31 ministres (précédemment 24 ministres), on note treize nouveaux entrants, six sortants.

La clé de répartition des 13 nouveaux ministres rentrants sont 4 portefeuilles pour le FDR : Tiéman Hubert Coulibaly (UDD) aux Affaires étrangères, Abdel Karim Konaté dit Empé (ADEMA) au Commerce et à l’industrie, Me Demba Traoré (URD) au ministère délégué chargé de la Décentralisation, Makan Tounkara (ADEMA) à la tête du département de l’Elevage et de la pêche.

On note 3 portefeuilles pour la CSM : David Sagara (Codem) à l’Environnement et à l’assainissement, Amadou Baba Sy (CNID) aux Mines, Dr Yaranga Coulibaly (RpDM) à l’Agriculture.

Deux postes reviennent à la COPAM. Il s’agit des ministres Boubacar Hamadoun Kebé (CSTM) de la Culture, Bréhima Tolo de la Poste et des nouvelles technologies. L’alliance IBK-Mali 2012 est présente au sein de l’équipe gouvernementale grâce à un cadre du RPM, en la personne d’Ousmane Ag Rhissa, membre du bureau politique national du parti du tisserand. A ces ministres s’ajoutent 1 représentant du Collectif des ressortissants du nord (COREN) avec Dr Diallo Dedia Mahamane Kattra à la tête du département du Travail, de l’Emploi et de la formation professionnelle ; 1 du Haut Conseil islamique, Dr Yacouba Traoré aux affaires religieuses et 1 du CNRDRE, Lieutenant Colonel Abdoulaye Koumaré de l’Ecole de maintien de la paix pour gérer les transports et les infrastructures routières.

Au total des 31 postes portefeuilles, l’ex-junte peut revendiquer six départements ministériels : il s’agit de la Défense avec le colonel-major Yamoussa Camara, l’Administration territoriale et la décentralisation avec le colonel Moussa Sinko Coulibaly, la Sécurité intérieure et la protection civile avec le Général Tiéfing Konaté et les Transports et les infrastructures routières dirigé par le Lieutenant-colonel Abdoulaye Koumaré.

Le ministre de la Justice, Malick Coulibaly et son collègue de la jeunesse et des sports, Hamèye Founé Mahalmadane son réputés très proches du CNRDRE. Ce qui ferait un  » butin  » de six portefeuilles ministériels dans la gibecière de celui qui a renversé le régime du président Amadou Toumani Touré le 22 mars 2012, le non moins futur 1er vice-président du Haut Conseil d’Etat, le capitaine Amadou Haya Sanogo.

Le Premier ministre garde aussi dans l’attelage de la nouvelle équipe plusieurs « amis » et proches. Ce sont Tiéna Coulibaly de l’Economie, des finances et du budget, le numéro deux du gouvernement, Pr Harouna Kanté de l’Enseignement supérieur, Mme Traoré Rokia Guikiné des Maliens de l’extérieur et de l’intégration africaine, Adama Ouane de l’Education, Soumana Makadji de la Santé, Dr Mamadou Sidibé de l’Action humanitaire et Mme Diallo Fadima Touré du Logement, de l’Urbanisme et des affaires foncières

A signaler que la question genre est prise en compte par quatre dames ministres : Mme Diallo Fadima Touré, précédemment ministre de la Culture, de l’Artisanat et du tourisme, passe à la tête du ministère du Logement, de l’urbanisme et des affaires foncières; Mme Alawata Ichata Sah conserve son portefeuille de ministre de la Famille, de la promotion de la femme et de l’enfant. Mme Traoré Rokia Guikine garde aussi son portefeuille des Maliens de l’extérieur et de l’Intégrafion africaine. A elles, s’ajoute Mme Diallo Dédia Mahamane Kattra de l’ordre des pharmaciens au ministère du Travail et de l’Emploi, influente dame au sein du COREN.

Bruno D SEGBEDJI

L’Indépendant du 22 Août 2012