Partager

Après la proclamation des résultats de la 2ème session, la rentrée universitaire 2007-2008 n’est plus à attendre dans la faculté des sciences juridiques et politiques (FSJP). C’est d’ailleurs cela l’avis de l’administration de la faculté. C’est pourquoi, la date de ce mercredi 29 avril 2008 est retenue officiellement comme celle de la rentrée pour cette faculté.

Ce qui compte aujourd’hui, c’est le démarrage des cours pour mieux assurer la fin de l’année 2007-2008. Pour cette faculté, même si d’autres étudiants pensent que “tout n’est rose”, il faut en tout cas reconnaitre aussi que tous les étudiants ne sont pas non plus bons.

Sinon comment comprendre que dans une faculté on repêche les étudiants jusqu’à 8,00 de moyenne et qu’au bout de compte, les gens soient encore faché? Quel sera le sort de ces étudiants dans la sous-région, dans un environnement aussi concurrentiel? Ce sont là des interrogations qui sont fréquentes ces temps-ci.

Les pourcentages obtenus

Il faut noter que la FSJP comptait au total 14 421 étudiants pour l’année 2006-2007. Aujourd’hui, pour qui connait les niveaux des étudiants, le pourcentage est logique. Pour la 1ère année, ils étaient 5 292 étudiants, dont 2 169 admis avec un taux de 40,98%. En 2ème année , ce sont 4 411 étudiants avec 2 321 admis, soit 52,62%, en 3ème année droit privé 2 004 étudiants dont 1 615 admis pour 80,59%, en 4ème année droit public 810 étudiants, 550 admis, soit 67,90%.

S’agissant des classes de la 4ème année droit privé, option affaires, ils sont 824 étudiants, 549 admis, 66,62%, toujours en droit privé et cette fois-ci option judiciaire, sur 588 étudiants 540 sont admis avec 91,83%.

Pour les classes de Droit Public, option interne ils sont 283 étudiants, 173 admis, soit 61,13% et enfin Droit Public option internationale, les étudiants sont 209 avec 132 admis pour 63,16%. Au total sur les 12 421 étudiants, 8 049 ont été admis avec 55,81% pour l’année 2006-07. Ainsi, à ceux-ci s’ajouteront les admis après les reclamations.

Il paraît donc logique qu’avec ce résultat, les étudiants doivent désormais se mettre au travail. Car seul le travail paye, c’est cela qu’ils doivent considérer au lieu de faire des tapages inutiles tout en compromettant leur avenir en péril.

Quant aux membres du comité syndical, ils propos doivent convaincre les étudiants afin que règne le calme à un moment où les autres facultés en train de préparer déjà leur 1ère session de la nouvelle année.


Le recteur interpellé

Selon les responsables de l’administration de cette faculté, les cours démarreront officiellement le 29 avril. Au niveau de l’administration, toutes les mesures seront prises pour rétablir l’ordre pour cette année. Il s’agit de mettre les administrateurs au service des étudiants, mais dans la logique du strict respect et à condition que chacun reste dans son cadre. Sans doute, Mme le Recteur est interpellé, car beaucoup reste à faire pour cette administration pour mener à bien le travail à elle confié.

Dans cette faculté, les locaux sont vétustes, autant les nouveaux locaux ne sont jusque-là pas disponibles, absence totale d’une bibliothèque digne de ce nom et cela pour plusieurs années. L’eau coule partout dans l’administration et dans les Amphi. Pourtant, l’administration n’a jamais cessé de revendiquer. Il y a surtout lieu aujourd’hui de profiter de l’opportunité qui s’offre pour un nouveau départ dans l’intérêt de tous.

Hady BARRY

30 Avril 2008