Partager

Aujourd’hui, les conditions de vie des populations de l’Afrique subsaharienne et particulièrement de notre pays deviennent de plus en plus précaires. A cela, s’ajoutent d’autres problèmes d’ordre naturel qui ne font qu’enfoncer les clous.

En effet, l’hivernage constitue une période de soudure dans notre pays. Cela coïncide avec l’épuisement des anciens stocks de céréaliers, pendant que les nouveaux produits ne sont pas prêts pour la consommation.

DES COINCIDENCES

Cette période coïncide aussi avec les vacances ministérielles qui marquent l’arrêt de toutes les activités. Cette année, le hasard a fait que cette période morte coïncide avec l’ouverture des classes. Qui connaît le coût des fournitures scolaires dans notre pays.

En plus de cela, il y a aussi le départ des vacanciers qui engendre d’autres dépenses, car après quelques semaines de vacances, il faut accompagner ces vacanciers en leur donnant des cadeaux tels que des habits, des chaussures et aussi les frais de transport.

C’est à ces multitudes de dépenses que beaucoup de chefs de famille essayent à faire face avec les maigres revenus. Comme si cela ne suffisait, le mois de Ramadan a aussi débuté. Et pour qui connaît le déroulement de ce mois bénit, il engendre d’énormes dépenses or, il faut en même temps préparer les dépenses de la fête de Ramadan.

C’est un moment difficile pour les chefs de famille. Ainsi, M. Diallo, fonctionnaire de catégorie A, habitant de Sogoniko, a dit à ce sujet : “Je suis vraiment désespéré par la tournure des choses. J’ai peur de dépenser toutes mes économies et je ne sais plus quoi faire.
J’avais quatre vacanciers chez moi cette année, tous venus du village, cinq enfants à préparer pour la rentrée scolaire. Cela m’a coûté énormément et avec les dépenses du mois de Ramadan et les préparatifs de la fête, je suis vraiment dépassé
”.

Comment peut-on s’en sortir avec ce rythme de vie ? Mais, on dit tout simplement que c’est sous tel chef d’Etat que les choses sont devenues plus dures.

Moussa KONDO (Stagiaire)

17 septembre 2007.