Partager

A quelques jours de la rentrée scolaire, le marché Bamakois est inondé de fournitures scolaires. On y retrouve des cahiers de mauvaise qualité et les parents d’élèves commencent déjà à s’en plaindre.

C’est le mardi 2 octobre que les élèves reprennent le chemin de l’école. A la veille, les parents d’élèves achètent des fournitures scolaires pour leurs enfants composées de bics, crayons, ardoises, livres et cahiers.

Aujourd’hui, on trouve sur le marché des cahiers de mauvaise qualité, notamment les 100 pages dont les feuilles se détachent d’elles-mêmes. On y trouve à l’intérieur des pages qui ne comportent souvent aucune ligne ou des lignes souvent invisibles.

Comment les élèves pourront bien écrire dans ces cahiers? Tout cela est le fait de certains commerçants fraudeurs et véreux qui, de par leur comportement, compromettent les activités de nos entreprises nationales.

Il est temps que les parents d’élèves soient vigilants, puisque ces cahiers qui se vendent à 75 F CFA seulement ressemblent plutôt à des chiffons.

Mamadi TOUNKARA

26 septembre 2007.