Partager

Hier, lundi 6 janvier 2014, l’inscription des honorables députés de la cinquième législature de la troisième République a débuté au sein de l’Assemblée Nationale et durera pendant une semaine. Plus de la moitié des 147 députés siégeant à l’hémicycle ont procédé ce lundi à leur enregistrement. Parmi eux les anciens tels que Mamadou Awa Gassama de l’Urd, député élu à Yélimané, Oumar Mariko de Sadi député élu à Kolondièba, Mme Haïdara Aichata Cissé dite Chato de l’Um-Rda élu à Bourem. La session inaugurale de l’Assemblé nationale sera probablement convoquée par le président de la république ce mois de janvier au cours de laquelle le président du parlement sera désigné.

« Bienvenue aux honorables députés de la 5ème législature 2014-2019 », c’est ce qui était affiché sur les banderoles fixées à la devanture et à l’intérieure de l’Assemblée Nationale sise au quartier Bagadadji de Bamako. A moins d’une semaine de la proclamation définitif des élections législatives par la cour constitutionnelle, la rentrée parlementaire bas son plein. C’est ainsi qu’hier, lundi 6 janvier 2014, le siège du parlement avait été pris d’assaut par les élus du peuple. Comme on pouvait le constater, même s’il n’y’avait pas de bousculade pour se faire inscrire, l’engouement était qu’a même au rendez-vous. L’ambiance bon enfant était perceptible. Ce qui fait que plus de la moitié des 147 députés siégeant à l’hémicycle avait déjà procédé à leur enregistrement. A 15 heures déjà, environ 86 députés s’étaient fait inscrire. Parmi eux les anciens tels que Mamadou Awa Gassama de l’Urd, député élu à Yélimané, Oumar Mariko de Sadi député élu à Kolondièba, Mme Haïdara Aichata Cissé dite Chato de l’Um-Rda élu à Bourem. Il y’avait aussi les nouveaux venants (les bleus) dont Lassine Koné de l’Asma Cfp élu à Macina, Drissa Naumogo du Rpm, député élu à Kita.

Pour se faire inscrire, les fonctionnaires députés devaient fournir un extrait d’acte de naissance, la décision de l’arrêté d’intégration à la fonction publique, le certificat du dernier reclassement, l’acte de naissance des enfants et des épouses. Les députés non fonctionnaires devaient remplir une fiche contenant le statut matrimoniale. Après l’inscription, chaque député recevait un kit comprenant un sac noir, un cahier, l’écharpe tricolore (en couleur vert-jaune-rouge), l’insigne, le macaron, le guide de député, l’extrait de l’arrêt de la cour constitutionnelle, le règlement intérieur de l’Assemblée nationale. Très content de faire son enregistrement, le tout nouveau député de l’Asma Cfp, Lassine Koné n’a pas caché sa satisfaction. « Je viens tous juste de me faire inscrire et je place ce mandat sous le signe du renouveau et la cohésion », a dit honorable Lassine Koné. Le 38ème député à se faire inscrire s’appelle Drissa Naumogo, député élu à Kita sous les couleurs du parti présidentiel, le Rpm d’IBK. « C’est un honneur pour moi aujourd’hui. Je suis l’espoir de tout un cercle car la population a placée sa confiance à ma personne. La tâche est ardue, a cet effet, je demande à Dieu de me donner la force, la santé et le courage de relever les défis. Nous plaçons notre mandat sous le signe d’un Mali uni et fort », a souligné l’honorable Drissa Naumogo non moins maire de la commune rurale de Sebekoro.

En outre, le nom des 147 députés étaient déjà fixé à leurs places dans la salle Modibo Keïta de l’Assemblée nationale. De source concordante, la session inaugurale de l’Assemblée nationale sera probablement convoquée par le président de la république, Ibrahim Boubacar Keïta (IBK) ce mois de janvier au cours de laquelle le président du parlement sera désigné. Puis s’en suivra la relecture du règlement intérieur, la constitution des bureaux de l’Assemblée Nationale. On remarquera que jusqu’à 15heures, Soumaïla Cissé de l’Urd, Karim Keïta du Rpm (le fils du président IBK) n’avaient pas encore effectué leurs inscriptions. Pour bien accueillir ces honorables députés, l’entreprise Diamaka froid climatisation faisait l’entretien des climatiseurs de l’hémicycle. Les députés doivent être à l’abri de la chaleur.

Aguibou Sogodogo

Le Républicain 7 Janvier 2014