Partager

Les maliens du Gabon, dans la cohésion et la convivialité, se sont retrouvés à la chancellerie, lundi 25 novembre, pour renouveler le Bureau du CO.MA.GA. Le président sortant, Habib Sylla, un homme disponible , ouvert et généreux, a été réélu à la tête d’un Bureau consensuel. C’était en présence de l’Ambassadeur du Mali, du secrétaire permanent du Haut conseil des maliens de l’extérieur, des présidents des comités des provinces ou de leurs représentants et des présidents des associations régionales.

Dans le cadre du renouvellement du bureau du CO.MA.GA, les maliens vivant au Gabon se sont rendus massivement à la chancellerie le 25 Novembre dernier. Au cours de ces retrouvailles fraternelles et conviviales, il y avait son Excellence Diadié Yacouba Dagnoko, l’Ambassadeur du Mali au Gabon et ses conseillers, le président du Haut conseil des maliens de l’extérieur et président sortant du CO.MA.GA Habib Sylla, le secrétaire permanent du Haut conseil, M. Sam Bouda, les délégués de neuf provinces du Gabon et ceux de toutes les régions du Mali vivant à Libreville. Le CO.MA.GA, qui œuvre pour le bien-être social, économique et culturel de la diaspora malienne du Gabon, est un démembrement du Haut conseil des maliens de l’extérieur.

M. Dagnoko, le représentant de l’exécutif ,après avoir remercié les invités et les autorités gabonaises , a souligné et salué les efforts fournis par les ministres des affaires étrangères et des maliens de l’extérieur avant de demander aux uns et aux autres de préserver les valeurs cardinales d’unité ,de fraternité et de solidarité de notre pays. Pour lui, de Kayes à Kidal, le Mali demeure un et indivisible. Il leur a rappelé que leur impérieux devoir est de bâtir ensemble un Mali fort et prospère sans oublier de leur signifier qu’ils doivent respecter les lois et règlements du pays d’accueil.

Le président Sylla, après ses chaleureux remerciements à l’endroit des autorités gabonaises et sa gratitude envers ses anciens collaborateurs, a invité ses compatriotes, tout comme l’Ambassadeur, à avoir un comportement honorable en terre gabonaise.

Le droit de vote et d’éligibilité des maliens de l’extérieur aux élections législatives
En sa qualité du président du Haut conseil des maliens de l’extérieur, M. Sylla, tout en plaidant la cause de la diaspora malienne, a lancé un message fort à l’endroit des autorités maliennes : le droit de vote et d’éligibilité des maliens de l’extérieur aux élections législatives. Le secrétaire permanent du Haut conseil, M. Sam Bouda, qui était venu de Bamako, a expliqué aux uns et aux autres que la présidence de M. Sylla n’est pas comparable à celle des autres depuis la création de l’institution en 1991.

Avant la présentation du bureau consensuel, composé de quarante trois membres, représentant toutes les sensibilités, le secrétaire général du CO. MA.GA et chef de cabinet du président du Haut conseil des maliens de l’extérieur, M. Kalilou Sofara, a dans son intervention axée sur le rapport d’activités, expliqué que son association s’inscrit dans le cadre de la préservation de l’image des maliens du Gabon auprès des communautés étrangères et des hautes autorités de la République Gabonaise.

Cela, dit-il, favorise une cohabitation pacifique et assure un échange culturel, voire l’intégration africaine. M. Sofara se félicite également de la franche collaboration avec le personnel diplomatique de l’Ambassade pour une gestion concertée des problèmes de la communauté malienne. Le CO.MA.GA, selon le secrétaire général, s’occupe du règlement des litiges entre nos compatriotes et les gabonais, ainsi que d’autres communautés des pays amis, ou entre nos compatriotes eux – mêmes, et l’assistance aux indigents.

C’est encore à l’initiative du président Sylla, a expliqué M. Sofara, qu’on a pu établir plus de 500 cartes de séjour pour nos compatriotes en situation irrégulière au Gabon. Initiative qui a presque motivé le gouvernement gabonais à entreprendre la régularisation massive de toutes les communautés étrangères résidant au Gabon.

Ne pouvant pas citer toutes les œuvres utiles du bienfaiteur, le secrétaire général du CO.MA.GA n’a pas oublié de mentionner la générosité du président Sylla qui se manifeste à chaque fois qu’une délégation malienne arrive en terre gabonaise et qui s’est aussi concrétisée par un don de la somme de 100 millions de francs CFA comme signe de patriotisme pendant la crise que venait de traverser notre pays.

En marge de ce don, le CO.MA.GA a collecté auprès de nos compatriotes un montant de 10 millions de francs CFA, comme contribution à l’effort de guerre. Pour le renouvellement du bureau du CO.MA.GA, l’unité et la cohésion ont prévalu. C’est grâce, en grande partie, à la volonté de l’Ambassadeur et ses conseillers qui ont ouvert de larges concertations avec tous les acteurs afin d’empêcher toute fronde susceptible de nuire aux grandes retrouvailles.

Moussa Dagnoko, Depuis Libreville

10 Décembre 2013