Partager

C’est le samedi dernier que la section ADEMA de la Commune II a procédé au renouvellement de son bureau. Après une matinée de travail notamment la présentation du bilan de cinq années d’activité et les échanges, un bureau consensuel de 35 membres avec à sa tête le ministre Sékou Diakité a été mis en place par une commission d’investiture qui a été acclamée par l’ensemble des 151 délégués des 12 sous-sections et des bureaux des femmes et des jeunes.

C’était sous la supervision de M. Abdoul Karim Konaté, secrétaire aux relations extérieures du Comité Exécutif National de l’ADEMA, secrétaire général de la section de Mopti.


Une section ou règne la sévérité

Après le contrôle des mandats des délégués des 12 sous-sections, des bureaux des femmes et des jeunes, le secrétaire général du CE-ADEMA, Marimantia Diarra, a salué l’entente et la sérénité qui prévalent à la section II ADEMA, avant de les inviter à continuer sur cette lancée.

Après les différentes interventions, pour planter le décor, le secrétaire général sortant, M. Sékou Diakité, a fait une présentation de bilan qui a été approuvé par l’ensemble des délégués. Ainsi, dans cette présentation, le secrétaire général, sortant, après avoir souligné les valeurs du parti, a rappelé que leur bureau avait été mis en place en décembre 2003 lors d’une conférence de section et conformément à leurs statuts et règlement.

Les difficultés aux communales

A en croire, le secrétaire général sortant, en 2004, le parti a participé aux élections municipales où il a eu cinq conseillers municipaux. “Il faut noter que les élections municipales n’ont pas été du tout faciles pour notre parti à cause du départ de deux groupes importants pour constituer deux nouveaux partis”, a-t-il dit.

Selon lui, malgré ce handicape, le parti s’est trouvé 4ème ex aequo avec l’UDD après le MPR, URD, RPM. Et c’est avec l’activisme que la section l’ADEMA a eu deux adjoints dont le 1er adjoint au maire de la Commune II et la 3ème adjointe. Et plus, selon lui, le bureau de la section a pu obtenir en plus de ces postes d’adjoint un poste de chef de centre et un poste de chef de centre adjoint et la présidence de la commission de finances.


Les atouts de l’ADEMA

Pour lui, c’est grâce toujours à leur combat qu’ils ont eu un poste de conseiller du District. Toute chose qui n’était pas du tout facile à cause des enjeux à ce niveau. L’appétit venant en mangeant, ils ont visé le poste de maire du District de Bamako, ce qui fut une autre épreuve selon lui. Malgré les enjeux, ils ont obtenu le poste du maire du District.

Avec la participation de la section à la conférence qui a porté son choix sur le président Amadou Toumani Touré, elle fut désignée à la préidence de l’ADP avec 43 partis dans le District de Bamako, a-t-il précisé. Ainsi, la section et les mlitants n’ont ménagé aucun effort pour la réélection du candidat Amadou Toumani Touré.

Selon lui, la section, à travers lui, est coordinateur des six sections du District de Bamako et à ce titre durant leur présidence, ils ont organisé plusieurs conférences à l’intention des cadres et des militants du parti.


Les échecs

Il a par ailleurs souligné leurs échecs parmi lesquels les élections législatives qui n’ont pas été du tout préparées et d’ailleurs une réunion extraordinaire a été convoquée pour comprendre le pourquoi de cet échec.

Et malgré cet échec, la section II est membre du gouvernement, ce qui dénote de la confiance portée à la Commune II, mais aussi à sa personne. Pour lui, c’est une victoire de toute la section II qui est la plus importante commune du District de Bamako en tenant compte de sa place stratégique, mais du fait que c’est la commune des notables de Bamako.

Ainsi, il a réitéré sa disponibilité pour les militantes et militants dans la mesure de ses possibilités et de ses pouvoirs. Par ailleurs, il a salué tous les militants qui depuis un certain temps les ont rejoints. Selon M. Diakité, à l’ADEMA, ils ont tous les mêmes devoirs et les mêmes droits. “Contrairement à tous les autres partis l’ADEMA n’est la propriété de personne, il appartient à tous les militants sans exclusive”, a-t-il dit.

Des adhésions au Parti

A cet effet, il a souligné l’adhésion à leur section de militants venus des partis comme: le RPM, le MPR, l’UDD, le PUDP, le RND, le PCR, le Mouvement Citoyen.
Quant au bilan financier, il a précisé que la section a dépensé 37 millions sans compter des actions de solidarité à l’occasion des décès ou autres.

Après son investiture, le secrétaire général, le ministre Sékou Diakité a remercié l’ensemble des militants pour leur confiance renouvelée en lui. Avant de saluer l’adhésion au bureau des militants venus d’autres formations politiques et mouvements. Il a par ailleurs invité les uns et les autres à plus de sérénité et d’organisation pour affronter les communales à venir.

Soulignons que le renouvellement du bureau a été marqué par des interventions témoignant du bienfait du secrétaire général envers l’ensemble des militants de la section.


Dado CAMARA

16 Juin 2008