Partager

Hier jeudi 16 août s’est ouvert, au Centre du secteur privé, un atelier de formation des points focaux régionaux sur la base de données socioéconomiques du Mali dénommée « Malikunnafoni », qui contient 461 indicateurs. La formation consiste en l’utilisation de Dev Info version 5.0 constitué de deux modules. Le principal bailleur de fonds de cette formation, qui durera une semaine, est l’UNICEF appuyée par la Direction nationale de la statistique et de l’informatique (DNSI).

Ainsi, « Malikunnafoni » est-elle une base de données socioéconomiques du Mali comportant 461 indicateurs. Cette base a été initiée pour le suivi du Cadre stratégique de lutte contre la pauvreté (CSLP) et des Objectifs du millénaire pour le développement (OMD).

Cet atelier s’inscrit dans le cadre des efforts que l’UNICEF a entrepris depuis plusieurs années pour répondre à une préoccupation maintes fois exprimée par le Gouvernement concernant l’utilisation des données statistiques fiables comme instrument de prise de décision et de suivi des progrès réalisés dans le cadre du développement du pays.

A ce propos, Robert Ndambissi, représentant de Marcel Rudasingwa, représentant-résident de l’UNICEF, a affirmé que « l’UNICEF, pour mieux coordonner ses actions de suivi et d’évaluation des politiques et programmes de développement et de lutte contre la pauvreté, a développé la base de données Malikunnafoni comme outil pour une meilleure facilité d’accès aux statistiques fiables et harmonisées tant au niveau national que décentralisé ».

Ainsi, l’UNICEF voudrait-elle, en apportant son appui pour la tenue de cet atelier, s’assurer que, désormais, la situation des enfants – qui demeure sa principale cause – et celle des femmes dans la mise en œuvre des politiques et programmes soit suivie et évaluée à travers un système d’indicateurs renseignés avec des données fiables régulièrement mises à jour.

Le processus a débuté en 2005 et continue présentement avec la participation des points focaux régionaux et ceux des 18 départements ministériels et du Haut Conseil national de lutte contre la Sida (HCNLS).

L’objectif est d’étendre la base au niveau régional ; ce qui justifie la présence des points focaux régionaux. C’est-à-dire que l’atelier vise le renforcement des capacités des principaux acteurs que sont les cadres et directeurs régionaux de planification et de la statistique dans la gestion informatisée de l’information statistique harmonisée.

Cela constitue un pas important dans l’amélioration du système national d’information pour le suivi des résultats du CSCRP. Au cours de cet atelier, 30 points focaux des régions seront formés à la fois sur le module utilisateur et le module administrateur de Devinfo pour une meilleure décentralisation de la base de données Malikunnafoni.

Le chef de l’Unité de développement humain durable, Ousmane Samaké, a exprimé sa satisfaction en ce qui concerne l’initiative de mettre très prochainement sur site web cette base de données pour la rendre disponible pour tous les acteurs au développement du Mali.

La mise à jour de la base de données restera le défi principal pour les années à venir afin de maintenir la qualité et la pertinence des données nécessaires à toute bonne prise de décision dans le cadre des politiques et programmes nationaux

Fatoumata Mah THIAM DOUMBIA

17 août 2007.