Partager

Hier mardi, dans la cour du ministère de la Défense et des Anciens Combattants, la cérémonie de remise de véhicules aux forces armées a eu lieu sous la présidence du chef de l’État, Amadou Toumani Touré.

Mamadou Clazié Cissouma, ministre de la Défense et des Anciens combattants était présent.

La cérémonie a été belle. Le chef de l’état a été accueilli en grande pompe par ses frères d’armes.

En effet, sous la musique de la fanfare nationale, le long de la route de Koulouba, en partant du ministère de la Défense jusqu’au stade Ouezzin Coulibaly, les forces armées et de sécurité ont déployé un imposant piquet d’honneur constitué des compagnies du régiment des commandos parachutistes, de l’armée de l’air, du génie militaire, de la gendarmerie et de la garde nationale.

Ainsi, le chef de l’État a remis des véhicules de commandement et des véhicules utilitaires aux forces armées et de sécurité.

Ces véhicules, acquis sur fonds propres du département de la Défense, comprennent 10 Lands car 4X4, 5 Lands double cabine, 5 Lands simples et 2 ambulances.

Rappel a été fait par le ministre Cissouma, que la livraison de ces équipements répondait à l’engagement émis par le chef de l’état, par rapport à l’amélioration constante des conditions de vie et de travail de ses frères d’armes, lors de la célébration de la Fête de l’armée, le 20 janvier dernier.

Concernant le dossier de la construction des logements sociaux destinés aux militaires, Mamadou Clazié Cissouma a expliqué que ce dernier concerne cinq mille logements à raison de 1000 logements par an. Après identification et engagement des partenaires financiers, le dossier est transmis pour approbation au ministère de l’Habitat, et l’année prochaine, ce programme d’habitat pour l’armée sera donc décisif, a indiqué le ministre.

Tout en promettant qu’actions de modernisation et de montée en puissance, respect des lois de la République, de même que la défense et la préservation inconditionnelle de l’intégrité territoriale seront assurés, Mamadou Clazié Cissouma, a indiqué, que l’outil de défense de notre pays restera profondément engagé au service de la paix aussi bien à l’intérieur que partout dans le monde, et que l’armée allait s’employer à utiliser au mieux les moyens qui lui sont alloués.

Quant au chef de l’état, dans son discours, lui, a affirmé que le Mali a une grande armée qui a besoin de beaucoup d’attentions : « Il faut dire que l’armée est tout d’abord un instrument de paix. Le guerrier est fait pour la guerre, mais le militaire obéit, respecte les règles et attend la décision politique pour entreprendre quelque chose. Il nous faut bâtir aujourd’hui une armée de l’horizon, c’est-à-dire celle qui va occuper toutes les portions du territoire national par sa présence et sa grande mobilité », a-t-il ajouté.

Le chef de l’état a salué la décision entreprise par la France de revaloriser les pensions des anciens combattants : « Il faut saluer la réparation de cette injustice faite aux Anciens. Il nous était toujours difficile de comprendre que des compagnons de combat ayant consentis les mêmes sacrifices, fournis les mêmes efforts, ne puissent bénéficier d’un même traitement. En tout cas, justice a été faite même si c’est arrivé un peu tard. Je profite de l’occasion pour féliciter les anciens et remercier aussi les autorités françaises et le président Jacques Chirac pour cette décision honorable« , a affirmé le président de la république.

Egalement, hommage aux militaires en service actuellement sur les théâtres d’opération aussi bien sur le territoire national que dans les missions de maintien de la paix sur le continent et ailleurs, a été rendu par le président Touré.

Appel a été finalement lancé par le chef de l’état à l’endroit des responsables militaires à rester constamment à l’écoute des hommes du rang, à exécuter leur commandement avec fermeté tout en restant sociable, et à faire régner la discipline tout en récompensant leurs hommes.

04 octobre 2006.