Partager

Le président sud-soudanais Salva Kiir et son ancien vice-président Riek Machar, à la tête d’une rébellion, doivent se rencontrer vendredi à Addis Abeba pour trouver une issue au conflit qui ensanglante le Soudan du Sud depuis mi-décembre, a annoncé mercredi la médiation. (…) « Les médiateurs espèrent que cette rencontre cruciale aidera à mettre fin à la violence et aux massacres au Soudan du Sud et fournira l’élan nécessaire au processus actuel » de pourparlers dans la capitale éthiopienne, destinés à trouver une solution politique durable à la crise, poursuit l’Igad, qui assure une médiation dans ce conflit et dont M. Hailemariam est le président en exercice. Les négociations en cours à Addis Abeba entre les délégations des deux camps n’ont connu que peu d’avancées jusqu’ici. Une première phase avait péniblement débouché le 23 janvier sur la signature d’un accord de cessez-le-feu qui n’a jamais été respecté. La seconde phase, ouverte en février, a été suspendue plusieurs fois faute de progrès et a repris fin avril. L’Igad a néanmoins fait état mardi de « développements encourageants, les parties ayant accepté d’aborder des questions majeures qui concernent les causes profondes du conflit » qui a fait des milliers, voire des dizaines de milliers de morts et chassé de chez eux plus d’un million de Sud-Soudanais. AFP.