Partager

Aujourd’hui nous allons nous intéresser au règlement
de la biennale édition 2005. Ce sont les dispositions
prévues auxquelles toutes les troupes doivent se
conformer sous peine d’être sanctionnées.

Pour sa
prestation, chaque troupe dispose de 2 heures 00mn
pour mettre en scène toutes les disciplines. Et à
mi-parcours de la compétition, la quasi-totalité des
troupes ont déjà fait des dépassements sauf celle de
Tombouctou. Chaque dépassement entraîne des pertes de
point de la façon suivante :
-5mn à 10mn : 2points
-11 à 15mn : 5 points
-16 mn à 20mn : 10 points
-21mn à 30mn : 15points

Elle se déroule en trois phases : locale, régionale
et nationale. La phase locale qui s’est déroulée
pendant les vacances 2004,est suivie par une
commission locale d’organisation. Au niveau régional,
l’organisation est assurée par la commission régionale
et au niveau national par la commission nationale
d’organisation.

Selon l’article 4 du règlement, seules les troupes
locales et régionales régulièrement présentées par les
Directions Régionales de la Jeunesse, des Sports de
Culture et les Services de Jeunesse des Cercles ou des
Communes du District de Bamako sont autorisées à
participer aux compétitions de la Biennale.

Selon l’article 5, l’ effectif des participants à la
phase nationale est fixé à 90 personnes par région y
compris les responsables, cadres, cuisinières, agents
de santé.

Tout dépassement d’effectif constaté
entraîne la retenue de 10 points par élément ajouté à
l’effectif prévu sur l’ensemble points obtenus par la
troupe et les charges qui en résulteront seront
imputées à la troupe.

Toute troupe, pour contester une œuvre d’une autre
troupe,doit faire des réserves devant le jury, en
présence du Directeur de la troupe en cause.

LES DISCIPLINES

L’article 7 cite les disciplines de la Biennale.
Elles sont les suivantes :
– pièce de théâtre ;
– orchestre ;
– ballet ;
– ensemble instrumental ;
– exposition d’objets d’arts ;
– danse traditionnelle ;
– choeur ;
– solo.

LES RECOMPENSES

Selon l’article 9du règlement, seules seront citées
au classement général ,au niveau national, les trois
meilleures troupes. Elles recevront respectivement :
– le diplôme de 1ère place et le Grand Prix Balla
Moussa Kéita ;
– le diplôme de 2ème place ;
– le diplôme de 3ème place.

Un trophée sera décerné aux meilleurs numéros. Les
troupes occupant les 1ere, 2ème et 3ème places
recevront des prix variant de 1million Francs CFA à
200.000f.

Un jury de 7 membres présidé par Diadié Yacouba
Dagnogo, professeur de lettres et ancien ministre de
la culture. Les autres membres sont Oumar Kamara,
Moctar Diakité, Aida Mady Diallo, Boubacar Belco
Diallo, Ousmane Sow Huchard, et un représentant des
Maliens de l’extérieur.

Mamadi TOUNKARA, Envoyé Spécial

09 septembre 2005.