Partager

C’est  sur le thème  « Incendie et risques annexes que » que la société d’assurance Lafia SA a lancé les  travaux de sa rencontre annuelle dans la matinée du  samedi 17 novembre dernier  à l’Azalai Hôtel Salam.

La cérémonie d’ouverture des travaux de la rencontre  était présidée par le Directeur général de Lafia, Ousmane Bokoum. C’était en présence d’une trentaine d’agents généraux et de courtiers des réseaux de la société.

Première du genre, cette réunion de la Société d’assurance est un cadre d’échanges et d’information crée par les responsables de ladite société, afin d’instaurer un climat de confiance et de prendre en compte les attentes et les préoccupations de ces derniers dans la mise en œuvre des nouvelles réformes.

Dans son discours d’ouverture de la journée de travail, le Directeur général a rappelé que l’entreprise se porte bien et  ne cesse de grandir, année après année. Et cela grâce à la vision, l’engagement et la persévérance de l’ensemble des travailleurs de la boite ainsi que la bonne collaboration avec ses partenaires. Il explique cette progression de sa société par la dynamique des chiffres qui sont tous au vert.

Ainsi, selon Ousmane Bocoum, à la date du 31 décembre 2007, la prime nette d’annulation émise par la compagnie se chiffre à 4 176 927 115FCFA contre 4 138 969 000 FCFA en 2016. Les produits  financiers ont connu un bond de 35,46 % en passant de  262 258 752 FCFA au 31 décembre 2016 à 355 258 606 FCFA en décembre 208. Le ratio de couverture des engagements réglementés en forte augmentation a connu une légère baisse par rapport à 2016. Pour une norme règlementaire de 100%, il est passé de 143,96% en 2016 à 156,17% en 2017. Cette baisse, à en croire le premier responsable de Lafia, la situation de sa société est conforme se maintient dans le niveau d’exigence demandé par l’article 334 de l’article du code CIMA.

Selon Ousmane Bocoum, les critères de performance tels que la marge de solvabilité et la production du réseau commercial connaissent une augmentation appréciable. Le premier a enregistré une augmentation de 15, 20% en passant de 1.532.750.285 FCFA en 2016 à 1.765 742 913 FCFA en 2017. Quant au second, les agents généraux ont réalisé une augmentation de production de prime de  34,73% en 2017 avec un chiffre de 1.450.787 538 FCFA contre 1.377.507.941 FCFA en 2016.

Malgré tous ces chiffres au vert, le Directeur général de l’Assurance Lafia a souligné que la société reste confrontée à des défis qui appellent à plus d’engagement et dans les actions de tous les travailleurs de l’entreprise.

Avant de terminer son propos, il a rassuré tout en rassuré les participants à ces travaux que sa direction assumera pleinement tout son rôle dans cette la lutte et qu’elle restera à leurs cotés pour apporter des solutions, afin d’agir efficacement sur le marché.

Mohamed Naman Keita
Le 22 septembre de 19 novembre 2018