Partager

Le ministre de la Santé M. Oumar Ibrahima Touré a procédé le lundi dernier à la remise officielle de dix véhicules tout terrain. C’était en présence du Directeur National de la Santé, de la coordinatrice du Programme National de Lutte contre la Tuberculose, des chefs de services rattachés et des services centraux du ministère de la Santé.

Ces véhicules qui ont coûté 175 millions quatre cent mille francs CFA hors taxes sont destinés à certaines structures de son département. Et ces matériels roulants viennent appuyer les immenses efforts déployés par notre pays dans le cadre de la lutte contre la tuberculose.

Faciliter le suivi et l’évaluation

Il faut rappeler que l’Etat et ses partenaires sont mobilisés pour apporter l’assistance financière et matérielle nécessaire pour que le combat contre la tuberculose aboutisse d’ici à l’horizon 2015. C’est dans ce cadre que dans la subvention “APPUI FGATM-Mal-405-G03T” accordée par le Fonds Mondial à notre pays à travers le Programme National de Lutte contre la Tuberculose, il a été prévu l’achat de véhicules pour la coordination et les directions régionales de la santé.

Et cela pour permettre la réalisation des activités de suivi et de supervision dans le cadre de la lutte contre la tuberculose. Lorsqu’on sait que la supervision est un maillon essentiel de la lutte contre la tuberculose parce qu’elle permet non seulement de recueillir et de valider les données sur le terrain, mais aussi d’assurer la formation continue du personnel, d’estimer les besoins en formation et de prendre contact avec les malades.

La tuberculose, un problème de santé publique

Rappelons que la tuberculose constitue encore de nos jours un problème de santé publique comme en témoignent les statistiques. Plus de 8 millions de cas diagnostiqués chaque année dans le monde dont environ 2 millions décèdent.

En 2007, dans notre pays, 32 000 cas de tuberculose, toutes formes et 16 600 nouveaux cas de tuberculose pulmonaire contagieux étaient attendus.

Sur ces cas de tuberculose 5 224, toutes formes ont été dépistés dont 3 781 cas de tuberculose à microscopie positive qui sont les formes contagieuses, 412 cas de retraitement, 392 cas de tuberculose pulmonaire à microscopie négative et 667 cas de tuberculose extra pulmonaire. Ceci se traduit par un taux de détection de 26% contre 24% pour l’année précédente.

Au cours de la même période, sur les 3 679 patients mis sous traitement, 2 777 ont été déclarés guéris, soit environ 75,66% ; 393 sont décédés, soit 10,7% ; 148 ont eu des échecs de traitement, soit 4% ; 230 ont interrompu leur traitement, soit 6,3% et 122 ont été transférés dans une autre structure, soit 2,6%.

Des progrès croissants sans cesse

Face à cette situation épidémique préoccupante, la lutte contre la tuberculose dans notre pays enregistre des progrès sans cesse croissant et demande par conséquent plus de moyens financiers et matériels.

A la cérémonie de remise officielle, le ministre de la Santé a souligné que l’acquisition de cette logistique va permettre la réalisation des activités de suivi et de supervision dans le cadre de la lutte contre la tuberculose.

Selon lui, avec la répartition de ces véhicules, un pour les Directions Régionales de la Santé de Kayes, Koulikoro, Sikasso, Ségou, Mopti, Tombouctou, Gao, Bamako et la coordination centrale du Programme National de Lutte contre la Tuberculose aura deux véhicules, l’ensemble des régions seront couvertes.

Dado CAMARA

16 Septembre 2008