Partager


L’échec cuisant de l’Initiative riz aurait soulevé la colère du chef suprême des Armées contre le super flic des policiers. Raison invoquée : 42 milliards de nos francs partis en fumée seraient le nœud de discorde entre les deux hommes. L’heure est grave. Les caisses du Trésor public sont vides.

A cause de la baisse des recettes, le ministre des Finances a opéré une coupure budgétaire sur les budgets des institutions de la République de l’exercice 2009. A combien s’élevait ce gel budgétaire ? Où sont partis les sous ? De telles questions méritent une réponse afin d’éclairer les Maliens. D’où la colère du chef suprême des Armées de changer les membres du gouvernement.

A commencer par le Premier ministre, Modibo Sidibé, qui va céder son fauteuil à un de ses jeunes ministres.

On cite le nom du jeune brillant banquier, Mamadou Igor Diarra, fils du feu général Cheick Diarra qui pourrait prendre les commandes de la primature.

Aux âmes bien nées, la valeur n’attend point le nombre des années. Cet adage sied bien à l’ascension de Mamadou Igor Diarra, ministre des Mines, de l’Energie et de l’Eau.

Après de brillantes études en Belgique, il a successivement occupé des postes de responsabilités à la BDM SA, et à la BIM SA comme PDG.

Dans les salons huppés de la capitale malienne, on susurre que le gouvernement serait rajeuni à 100%.Selon les mêmes sources, on s’accorde à dire que ce second quinquennat serait la promotion des jeunes cadres, réputés pour la rigueur dans leur gestion.


Amy SANOGO

10 Mars 2009