Partager


Du 3 au 7 Août, le ministre des Enseignements Secondaire, Supérieur et de la Recherche Scientifique, le Pr Amadou Touré, participera à une exposition sur les manuscrits de l’Institut des Hautes Etudes de Recherches Islamiques Ahmed Baba (IHERI-AB) de Tombouctou. Cette rencontre qui se déroulera à Cape Town (Afrique du Sud), s’inscrit dans le cadre des relations socio-culturelles et scientifiques entre le Mali et l’Afrique du Sud.

Rappelons que dans le but de promouvoir ces relations socio-culturelles et scientifiques, les gouvernements malien et sud-africain ont signé, au mois de Juin 2008, un protocole d’Accord relatif à la mise à disposition temporaire de certains anciens manuscrits de l’Institut de Hautes Etudes de Recherches Islamiques Ahmed Baba (IHERI-AB) de Tombouctou à la Direction Nationale des Arts et de la Culture d’Afrique du Sud, à travers Iziko Museums de Cape Town.

Dans ce protocole dont l’objectif est de définir les charges et obligations des deux parties dans la location, la sauvegarde et la préservation des manuscrits, l’Afrique du Sud s’engage, entre autres, à sauvegarder et préserver les anciens manuscrits ; s’assurer à tout moment du maintien des bonnes conditions environnementales et veiller à ce qu’ils soient à l’abri des dégats de stockage, des insectes, des rongeurs, de la moisissure et des changements climatiques ;

assurer la sécurité adéquate des manuscruts et reconnaître que l’IHERI-AB est le propriétaire légitime des manuscrits ; assurer les manuscrits contre tout risque de perte, de vol, d’incendie et de dégâts ; faire en sorte que les manuscrits ne soient ni photographiés ni reproduits sous aucune forme, sans l’autorisation spécifique de la partie malienne.

La partie malienne, quant à elle, s’est engagée à mettrel’ensemble des anciens manuscrits énumérés dans l’inventaire à la dispositionde l’Afrique du Sud, à fournir l’assistance nécessaire pour l’obtention de la documentation requise et la mise à disposition temporaire des manuscrits par les autorités douanières du Mali, à transmettre les manuscrits par la voie diplomatique appropriée, à fournir un message approprié du Chef d’Etat du Mali comme partie intégrante du catalogue pour l’exposition.

Afin de permettre la mise en oeuvre du présent Accord, les deux parties désigneront, de façon consensuelle, deux conservateurs -un Malien et un Sud-Africain- qui seront chargés de veiller aux conditions de déplacement, de stockage provisoire et d’exposition des anciens manuscrits et faire un rapport mensuel sur les conditions de détention et d’exposition des manuscrits.

Pour la mise en oeuvre du projet, les autorités compétentes concernées sont le ministère rattaché à la Présidence et le département des Arts et de la Culture pour le gouvernement de la République d’Afrique du Sud, et les ministères de la Culture et des Enseignements Secondaire, Supérieur et de la Recherche Scientifique, pour le gouvernement de la république du Mali.


Moussa TOURE

04 Aout 2008