Partager

Passant par dessus les discours « panafricanistes enflammés » de leur Guide, les autorités libyennes ont déclenché une nouvelle fois le processus d’expulsion des étrangers d’Afrique subsaharienne, en situation illégale dans leur pays. Au moins 150 Nigérans expulsés par la Libye sont arrivés à l’aéroport international Murtala Muhammed (MMIA) à Lagos. Plusieurs des expulsés ont affirmé avoir été mal traités par des responsables du service de l’immigration libyen avant leur expulsion, reconnaissant être restés en Libye de façon illégale. Cette nouvelle vague s’expulsion porte à 394 le nombre de Nigérians expulsés depuis la Libye ces trois dernières années. Les autorités libyennes auraient reçu l’ordre de détruire les logements et abris de fortune où se cachent la plupart des clandestins.