Partager

Après une période d’hibernation consécutive au manque de financement, les équipes chargées de la supervision des travaux de réhabilitation de Sénou sont de nouveau à l’œuvre.

La réhabilitation de Sénou, un quartier périphérique de Bamako en Commune VI, poursuit son bonhomme de chemin. Mais les travaux ne semblent pas évoluer au rythme souhaité au départ du projet.

Si la numérotation des concessions s’est déroulée sans encombre, le tracée des voies principales et secondaires peine à se réaliser. A ce jour, les travaux consistant au tracée des voies devaient être entièrement exécutés. Or tel n’est pas le cas. En raison du manque de financement, certains manœuvres et agents qui avaient été chargés de faire le travail ont observé un arrêt momentané du travail en raison du non-paiement de leurs émoluments.

« Tout est rentré dans l’ordre, les équipes sont même attendues aujourd’hui » , nous a confié hier un responsable de la mairie. Selon lui, « les équipes vont reprendre le travail ce lundi et bientôt il sera achevé ».

La réhabilitation de Sénou est bien perçue par la plupart de la population bien que le projet ait suscité au départ certaines réticences notamment de la part de certains jeunes. Elle à l’avantage d’offrir à cette grande bourgade de Bamako un environnement sécurisé à travers l’accès à l’électricité et l’eau du réseau EDM, mais surtout facilite la circulation.

Elle permettra ainsi à de propriétaires aisés de reconstruire leurs maisons en dur, car de nombreuses maisons y sont construites en banco. Certaines d’entre elles n’ont pas résisté aux fortes pluies diluviennes qui se sont abattues sur la capitale et ses environs ces derniers jours.

Denis Koné

02 Septembre 2008