Partager

En vue de contribuer à un climat de paix, des sessions de médiations se sont déroulées juste après le scrutin du second tour de l’élection du président de la République. Les bénéficiaires étaient les cinq régions du septentrion.

Dans le cadre de ses missions régaliennes, le Ministère de la Réconciliation nationale et de la Cohésion Sociale (MRNCS), avec l’appui de la coopération japonaise, a organisé des sessions de médiations dans des crises post électorales dans les régions de Tombouctou, Taoudénit, Gao, Kidal et Ménaka.

Lesdites assises ont pour objectifs de promouvoir la paix, la réconciliation et la cohésion sociale dans le processus électoral grâce à la médiation préventive des conflits post électoraux.

Pour ce faire, des résultats sont attendus, notamment la sensibilisation des acteurs locaux, la médiation préventive qui est engagée pour que la cohésion sociale soit sauvegardée.

Les travaux organisés en plénière ont été animés par les experts de l’Equipe Régionale d’Appui à la Réconciliation.

Plusieurs thématiques ont été traités: ‘’Préservation de la cohésion sociale dans un processus électoral’’ et ‘’Médiation préventive dans les crises post électorales’’.
Inclusif, l’atelier a regroupé environ 50 participants issus des Equipes régionales d’appui à la réconciliation (ERAP), des acteurs politiques et de la société civile, des représentants de jeunes et de femmes ainsi que des leaders d’opinion et notabilités.

A.M.C.

17 Aout 2018