Partager

A travers une déclaration commune, jeudi, à la Maison de la Presse, le Mouvement arabe de l’Azawad et la Coordination des mouvements et forces patriotiques de résistance ont réaffirmé leur attachement à l’intégrité territoriale du Mali, à l’unité nationale et aux valeurs de la République.

Ce, parce que cette alliance entre Arabes et Songhays, deux communautés des plus représentatives du Nord, a conscience que son implication est indispensable dans la résolution de la crise et du rétablissement de la paix. Ainsi, dans leur déclaration, lue par Me Harouna Toureh, porte-parole de l’Alliance et non moins président de la CM-FPR, les deux communautés remercient le chef de l’Etat pour la création d’un ministère de la Réconciliation nationale et du développement des régions Nord et demandent que justice soit rendue à toutes les victimes de la crise et que toutes les responsabilités soient situées.

Mieux, elles s’engagent à accompagner toute initiative nationale ou internationale tendant à assurer la sécurité de toutes les populations sans distinction de race ou d’ethnie et déclarent leur alliance ouverte à tout mouvement armé du Nord qui renoncerait à la violence, à l’intégrisme religieux, à la partition du Mali, entre autres.

Faut-il rappeler que l’alliance MAA/CM-FPR a vu le jour le 13 juin 2013 à la faveur des négociations de l’Accord préliminaire de Ouagadougou du 18 juin. La conférence de presse de jeudi a regroupé des leaders des deux communautés autour de Me Harouna Toureh pour les FPR et Mohamed Ould El Oumrany pour le MAA.

Bakary SOGODOGO

Le Prétoire du 16 Septembre 2013