Partager

Le Secrétaire général du CNID Fyt, N’Diaye Ba, accompagné de huit autres membres du Comité Directeur, s’est rendu au siège du parti à Niarela, le 18 février 2008. Sur place, les attendaient plus d’une quarantaine d’autres membres du Comité Directeur présidé par Me Mountaga Tall, en présence d’une forte délégation de la section CNID de Kayes, des membres de la Commission de conciliation et de nombreux griots. L’atmosphère était à la réconciliation.
Le ministre N’Diaye Bâ et la présidente du Mouvement national des femmes avaient été suspendus par le comité directeur (CD). A leur tour, N’Diaye Ba et d’autres membres du CD s’étaient retirés pour suspendre Me Mountaga Tall, président du parti et Fanta Mantchini Diarra, vice présidente.

Plusieurs médiations ont buté sur des conditionnalités de part et d’autre. Le CD ne voulant lever la sanction que lorsque N’Diaye Ba fera « amende honorable » et celui-ci n’acceptant cela que lorsque la sanction serait gommée.
La levée de la sanction a été chose faite grâce à la médiation de la section de Kayes. Nous nous sommes rendus hier au siège du parti où étaient encore présents les six premiers responsables de la section de Kayes qui y ont élu domicile depuis deux semaines. Mission accomplie, ils retournent chez eux aujourd’hui.

N’Diaye Bâ a-t-il fait amende honorable avant la levée de la sanction ?

Selon un responsable du CNID, le fait que les 9 membres du Comité Directeur dont N’Diaye Bâ soient arrivés à la cérémonie après tout le monde n’était pas gratuit : « Ils ont attendus qu’ils soient appelés pour se présenter devant le CD qu’ils ne reconnaissaient plus, et devant le président qu’ils ont exclu. Si on demande plus que cela, ce serait l’humiliation et il ne sert à rien d’humilier si on veut travailler ensemble ».

Selon lui, les propos tenus de part et d’autre ne souffraient d’aucune ambiguïté. N’Diaye Ba qui est intervenu après le président de la commission de médiation, le président de la section de Kayes et les griots a déclaré qu’il était venu pour que « nous fassions la paix et la réconciliation ». Et Me Tall a déclaré à l’occasion : « vous êtes venus présenter vos excuses, nous les acceptons », précise un de nos interlocuteurs.

« Ce 18 février au siège du CNID après les allocutions prononcées au cours de la cérémonie, N’Diaye Ba, le président de la commission des sages et la section de Kayes ont été priés d’attendre dans une salle attenante pendant que le CD délibère. Les délibérations ont pris environ ? d’heures qui ont permis au Comité Directeur de décider de lever leur sanction de suspension. On leur a alors demandé de revenir dans la salle où la décision leur a été notifiée », nous précise-t-on.

Selon des responsables du parti, la section de Kayes n’est pas venue pour tergiverser : le secrétaire général a tort sur toute la ligne, il doit faire amende honorable ou on n’est pas avec lui.

Entre les protagonistes réconciliés, « il s’agit maintenant de voir et apprécier sur les actes, que chacun se dédie au parti et à sa cause », nous dit un responsable du parti.

B. Daou

20 février 2008