Partager


En prélude du Forum ministériel mondial sur la recherche pour la santé que notre pays abritera, du 17 au 19 Novembre 2008, au Centre International des Conférence de Bamako, une journée spéciale sera organisée à attention de la presse, le dimanche 16 Novembre au lieu où doit se tenir ledit forum, afin d’accroître la contribution de la presse, qui est déjà de taille, à la réussite de ce grand évènement”, a laissé entendre le ministre de la Santé, M. Oumar Ibrahim Touré, ce mardi 21 Octobre 2008, dans la salle de conférence du département de la Santé.

A ce point de presse animé par le Chef du département de la Santé, on notait la présence de membres de son cabinet et de ceux de la commission d’étude et du comité national d’organisation dudit forum.

Au cours de son exposé, le ministre de la Santé, après avoir remercié les médias pour avoir répondu massivement à son appel, a souligné que ce forum ministériel mondial 2008 sur la recherche pour la santé que notre pays s’apprête à abriter dans vingt-cinq jours est tout simplement l’évènement le plus grand à se focaliser sur l’utilisation, le renforcement et la création de recherche pour la santé.

A ses dires, c’est la première fois qu’un pays africain abrite ce forum. Et cela fait suite au fardeau disproportionnel en matière de santé rencontré par de nombreux pays, informera-t-il. Et c’est pourquoi il a été décidé, par les partenaires co-organisateurs, que cette réunion soit tenue en Afrique, et au Mali en particulier. Et le ministre, d’ajouter que cela fait suite à un vaste processus de consultation qui a prouvé l’expérience du Mail dans l’organisation et l’accueil de grandes conférences internationales et matinales, ainsi qu’à sa stabilité politique et son engagement dans la recherche pour la santé.

Toujours au cours de son intervention, M. Oumar Ibrahim Touré a énuméré les objectifs-clé de cette rencontre qui consistent à renforcer le leadership pour la santé, l’équité et le développement, à engager toutes les parties prenantes dans la recherche et l’innovation pour la santé, et à renforcer la responsabilité des systèmes de recherche.

Des propos du ministre malien de la Santé, il ressort qu’environ 1000 participants seront présents à ce rendez-vous, dont de nombreux ministres de la Santé, de la Science et des Technologies, des scientifiques, universitaires et représentants de la société civile, des instituts nationaux de recherche en santé, ainsi que des représentants du secteur privé.

Déjà, 68 pays, dont 29 pays africains, sont annoncés pour prendre part à l’évènement, dira le ministre de la Santé. Aussi, 47 ministres sont également annoncées, dont 31 ministres de la Santé et 16 ministres d’autres départements gouvernementaux, a-t-il informé.

A en croire le ministre de la Santé, ce forum ministériel mondial sera essentiellement marqué par cinq sessions plénières, dix-sept sessions parallèles et dix-sept sessions spéciales. Il y aura également des expositions de posters et de documents sur la recherche, des sessions de discussions ministérielles… Le tout sera sanctionné par une signature dite de la Déclaration de Bamako.

Le ministre de la Santé a également souligné que pour l’hébergement des participants, des accords ont déjà été passés avec 17 hôtels de la place. Des interprètes français, anglais et espagnols ont également été recrutés pour la cause, précisera le ministre de tutelle.

A la question relative au budget alloué pour l’organisation de ce fourm, M. Oumar Ibrahim Touré inrormera : “Le budget a été consolidé à 1 243 611 500 FCFA. Les disponibilités sont de 250 000 000 de FCFA sur budget d’Etat, et de 332 954 000 FCFA promis par Genève. Et le montant du financement à chercher, pour la réussite du forum, est de 660 657 500 FCFA”.

Le ministre de la Santé a par ailleurs salué les gestes de la Banque Malienne de Solidarité (BMS) et des laboratoires SANOFI AVENTIS, les six co-organisateurs, ainsi que les sponsors qui, pour le moment, sont au nombre de huit.

En répondant aux préoccupations de le Presse, M. Oumar Ibrahim Touré a mis l’accent sur l’engagement du Mali en matière de santé. Aussi a-t-il évoqué le projet réalisé par le Mali en matière de recherche du vaccin contre le paludisme. Toujours dans ses réponses, le ministre a souligné qu’au cours de la tenue de ce forum ministériel mondial 2008, le thème de l’insécurité routière sera abordé en vue de trouver les solutions qui préoccupent aujourd’hui le gouvernement malien.

Il en fin noté qu’un plaidoyer sera initié en faveur de la réalisation d’une Maison de la Recherche à Bamako, dont la construction coûtera 1 milliard 7OO millions de nos francs. Ce futur lieu de rencontres, d’échanges et de recherche pourra servir à l’Afrique tout entière. Ce point de presse sera enfin clôturé par le méchoui offert par le ministre de la Santé.

Mariétou KONATE

23 Octobre 2008