Partager

La 60e assemblée mondiale de la santé, qui s’est achevée le 23 mai 2007, a entériné la convocation à Bamako, en novembre 2008, d’une conférence ministérielle sur la recherche en santé ouverte à la participation de tous les Etats membres de l’OMS.

La 60e assemblée mondiale de la santé, ayant examiné le rapport sur le rôle et les responsabilités de l’Organisation mondiale de la santé (OMS) dans la recherche en santé et reconnaissant le rôle essentiel de l’ensemble de la recherche sanitaire et médicale dans l’amélioration de la santé humaine, a invité les Etats membres à envisager d’appliquer la recommandation formulée en 1990 par la Commission de recherche en santé pour le développement ; à savoir que les pays en développement investissent au moins 2 % des dépenses de santé nationales dans la recherche et le renforcement du potentiel de recherche. Et qu’au moins 5 % de l’aide aux projets et aux programmes du secteur de la santé fournie par les organismes d’aide au développement soient consacrés à la recherche et au renforcement des capacités de recherche.

L’assemblée mondiale a ainsi prié le directeur général de l’OMS à promouvoir et encourager la recherche dans les domaines négligées présentant une importance pour l’amélioration de la santé, en particulier concernant les maladies qui touchent avant tout les pays en développement, et dans l’intérêt des groupes pauvres et défavorisés. Elle l’a aussi prié de convoquer à Bamako en novembre 2008, une conférence ministérielle sur la recherche en santé ouverte à la participation de tous les Etats membres.

Le thème de la conférence de Bamako 2008 reflète la nécessité de lier plus étroitement la recherche en santé avec les développements actuels dans les domaines de la science, de la technologie et de l’innovation avec les communautés de recherche en développement économique, social, de l’eau et de l’agriculture, tout comme ceux de la recherche sur les déterminants sociaux et environnementaux de la santé.

Le Forum ministériel mondial 2008 passera en revue les progrès réalisés depuis 20 ans et, en particulier, les engagements pris lors de conférences précédentes comme en 2000 à Bangkok, en Thaïlande et en 2004 à Mexico, conjointement avec le Forum mondial 8 sur la santé. La conférence mettra l’accent sur les défis actuels et, plus largement, replacera la recherche pour la santé dans le contexte de la recherche pour le développement.

L’ampleur du thème sera reflétée dans la rencontre que le forum générera entre la santé, les sciences et technologies, l’enseignement, l’alimentation, l’eau et l’agriculture, les sciences sociales et la recherche sur l’action communautaire. La conférence de Bamako a pour but de générer des recommandations et des engagements spécifiques, dont le point culminant est un plan d’action destiné à renforcer la recherche pour la santé, le développement et l’équité.

La ministre de la Santé, Mme Maïga Zeïnab Mint Youba, a signé la convention de partenariat pour Bamako 2008, le mardi 22 mai 2007, au Palais des nations de Genève, en présence de S. E. Sidiki Sow, ambassadeur du Mali auprès du Système des Nations unies. Parmi les signataires de la Convention de Bamako 2008, il y avait, entre autres, Dr. Tim Evans, l’assistant du directeur général de l’OMS, Pr. Carel Joselmuinden, directeur du Conseil de la recherche en santé pour le développement, Pr. Stephen Matlin, directeur exécutif du Forum mondial pour la recherche en santé, Mme Ingeborg Breines de l’Unesco et Dr. Ania Grobicki, chef du secrétariat de Bamako 2008.

Mme Maïga Zeïnab Mint Youba dira que « le Mali est très reconnaissant à la communauté internationale, au bureau régional de l’OMS pour l’Afrique et à tous les Etats de la région africaine pour l’honneur qui lui est fait d’abriter cette réunion d’envergure mondiale au nom de l’Afrique ».

Le logo retenu pour Bamako 2008 est le Ciwara qui symbolise l’excellence et le travail pour un futur meilleur. Il incarne un message fort. Celui d’œuvrer pour renforcer la recherche pour la santé, le développement et l’équité.
De plus, un site Internet : www.bamako2008.org et une adresse mail : secretariat@bamako2008.org, ont été dédiés au Forum ministériel.

Ibrahima Sangho
(depuis Genève)

24 mai 2007.