Partager

jpg_3031-1.jpg

Les agents recenseurs sont, dans leur écrasante majorité, des enseignants auxquels s’ajoutent des agents de l’administration et quelques jeunes diplômés sans emploi.

Avant le début de l’opération, l’agent recenseur s’assure que son dossier est complet. Celui-ci contient, entre autres, les questionnaires, le manuel de l’agent, les fiches de numérotation, le registre de visite, les bordereaux de transmission, les lettres de rendez-vous et un badge.

La période de collecte des données sur chaque individu de la population est fixée du 1er au 14 avril prochain sur toute l’étendue du territoire national. Le dénombrement doit impérativement s’achever le 14 avril au soir. Cependant, la tâche de l’agent recenseur commence dès son recrutement et ne s’achève qu’après la remise des documents certifiés par le chef d’équipe.

La méthode de collecte est le porte-à-porte avec l’interview directe de la population. L’agent recenseur s’adresse aux personnes du ménage et remplit le questionnaire « ménage » sur la base d’une libre déclaration de chaque personne. Il se déplace d’un ménage à un autre pour collecter les informations. En aucun cas, les habitants ne doivent venir vers eux pour être recensés.

L’agent recenseur s’adresse aux personnes du ménage et remplit le questionnaire « ménage » sur la base d’une libre déclaration de chaque personne.

L’agent collecte les renseignements concession par concession et ménage par ménage. Si au premier passage, le chef de ménage est absent et qu’il n’y a aucun membre du ménage capable de fournir les informations demandées, l’agent rempli et dépose une lettre de rendez-vous auprès de la personne la mieux indiquée.

Les parties du questionnaire relatives au ménage sont remplies très généralement en posant des questions au chef de ménage ou son représentant. Ce représentant doit avoir au minimum 15 ans et être en mesure de donner toutes les informations sur le ménage.

Si l’agent ne trouve aucun membre du ménage capable de lui fournir les renseignements, il continue normalement son travail dans les ménages voisins et repasse de temps à autre pour la suite de son rendez-vous. Si malgré les multiples visites, aucun membre n’est capable de fournir les renseignements demandés, l’agent remplit le questionnaire avec des renseignements fournis par des voisins, des parents ou d’autres personnes qui connaissent bien le ménage et aussi avec l’aide du chef de la localité.

La numérotation concerne les concessions habitées et à usage d’habitation y compris celles non habitées au passage de l’agent. Les numéros sont marqués à la craie de façon lisible et visible au dessus de la porte d’entrée sur 3 positions et hors de la portée des enfants. Les numéros sont précédés de l’intitulé « RGPH ».

Dans une concession, les ménages sont numérotés de façon séquentielle de 1 à l’infini. Quand un logement n’est pas habité, les agents recenseurs portent le n° « 000 ». Le numérotage des constructions de la concession se fait différemment.

Il concerne les constructions habitées et celles destinées à être habitées. Les constructions qui ne sont pas à usage d’habitation telles les dépendances (greniers, toilettes, vestibules, poulaillers, écuries entre autres), les boutiques non habitées ne doivent pas porter de numéros mais seulement une croix et seront comptabilisées et enregistrées dans les colonnes du registre de visite.

Cependant, lorsqu’une de ces constructions sert d’habitation, elle doit porter un numéro. Le numérotage des constructions se fait en même temps que celui des concessions et ménages. Lorsqu’une concession reçoit un numéro, l’agent y entre et porte un numéro sur les constructions qu’elle contient.


S. DOUMBIA

Essor du 02 Avril 2009