Partager

Moins d’un mois après l’ordonnance de Référé N :157 rendue par le Tribunal de Première Instance de la Commune III du district de Bamako, en son audience ordinaire du 07 octobre 2013, puis ordonné la liquidation de l’astreinte prononcée contre Siaka Diakité, le 30 août 2013, tout en arrêtant le montant de la dite astreinte à la somme de vingt millions de FCFA, les avocats du Syntade n’ont pas traîné pour faire plier le puissant Secrétaire Géneral de l’Untm et non moins ex-sécretaire Général du Syntade.
La grosse du jugement en référé a été transmise au cabinet de Maître Minkoro Traoré, Huissier de Justice dans le ressort judiciaire de la Cour d’appel de Bamako pour exécution.

Ce dernier a chargé son clerc principal d’étude, Me Yamoussa Traoré, de procéder à la saisie de tous les biens de Siaka Diakité. Ce qui fut fait le jeudi dernier. Le domicile de la 2e femme de Siaka Diakité a ainsi été vidé de son contenu.

Le clerc principal, Me Yamoussa Traoré, a frappé dans le mille chez Siaka Diakité. Là où ça lui fait le plus mal, c’est-à-dire chez sa deuxième femme. C’est son domicile situé à Niamana qui a été ciblé pour pratiquer la saisie. A en croire Me Yamoussa Traoré que nous avons pu joindre au téléphone, hier dimanche, tous les biens mobiliers se trouvant sur place, à part le lit sur lequel ils se couchent, ont été saisis.

Mieux, son véhicule personnel, de marque Land Cruiser, No d’immatriculation AG-2609, de couleur verte, a été saisi aussi. Ironie du sort, c’est son beau-frère Famory Doumbia qui a été désigné pour assurer la garde des biens saisis.

Siaka Diakité, un récidiviste notoire

Malgré cette saisie pratiquée tant sur ses biens que sur son véhicule Land Cruiser, et malgré la garde confiée à son beau-frère, Siaka Diakité continue de se pavaner en ville avec le véhicule incriminé. A en croire Me Yamoussa Traoré, cette attitude peut engager la responsabilité pénale de Siaka Diakité. Pour mettre fin à ce comportement aux antipodes de la loi et de la procédure, Me Yamoussa Traoré nous confie que dès ce matin, ils introduiront auprès du président du tribunal une procédure en modification de garde.

La marge de manœuvre de Siaka Diakité

La marge de manœuvres du secrétaire général de l’Untm est désormais très réduite et le restera tant qu’il ne paierait pas les 20.000.000 FCFA. Néanmoins, après cette saisie, il a trente (30 jours) à observer dont 8 jours pour contester la saisie, dénoncer les vices, s’il y en a, et demander une main levée.

Après l’expiration de ce délai de 30 jours, l’huissier exécutant va procéder à l’enlèvement de tous les biens saisis pour les confier au commissaire-priseur qui va procéder à la vente aux enchères publiques. Triste fin de règne pour un homme qui se croyait tout permis, et qui a longtemps flirté avec les différents pouvoirs pour se maintenir à la tête du Syntade et de la plus grande centrale syndicale du Mali.

Birama FALL

21 Octobre 2013