Partager

Reboisement a la cité de Kabala : La Première dame remercie la Chine d’avoir appuyé notre Enseignement supérieur

Bâtie sur une superficie de 103 hectares, la Cité universitaire de Kabala est considérée comme l’une des plus grandes de la sous région.

Après son inauguration en mois de février dernier, le département de l’enseignement supérieur et de la recherche scientifique a organisé hier une journée de reboisement pour parer à la désertification tout en offrant un cadre convivial à ces occupants.

Au total les travaux de 1000 plants a été lancé. Cette journée se situe dans le cadre de la quinzaine de l’environnement parrainée par la Première Dame, Mme Keita Aminata Maïga qui a dans son discours remercié le gouvernement chinois à travers son ambassadrice pour avoir appuyé l’Enseignement supérieur à se doter d’une telle cité universitaire. En rappelant le slogan de la journée à savoir «celui qui a planté un arbre n’a pas vécu inutile».

L’épouse du chef de l’Etat est allée au-delà en donnant les multiples fonctions de l’arbre. Pour elle, l’arbre fait partie de notre vie quotidienne, il a une fonction sociale qui est de servir de cadre d’échange sous son ombre, il nous donne de la nourriture, il nous soigne, il nous donne de revenus mais surtout de l’oxygène pour respirer et vivre tout en absorbant le gaz carbonique que nous rejetons.

Tout en félicitant Mme le ministre de l’Enseignement supérieur, la première dame a interpellé les étudiants qui sont les premiers occupant de ce joyau qui offre toute les commodités d’en prendre soin. Selon elle, la protection de l’environnement est un devoir citoyen. Profitant journée de reboisement, la première dame a voulu aussi s’acquérir les conditions de logement des étudiants.

Disons elles sont très bonnes avec trois lits par chambre. Retenons que la cité de Kabala a trois arbres remarquables : celui de l’épouse du chef de l’Etat Aminata Maïga, d’Assétou Founè Samaké ministre de l’Enseignement supérieur et celui d’Oumou Touré ministre de promotion de la femme de l’enfant et de la famille.

Zoumana Coulibaly

L’Indicateur du Renouveau du 29 Août 2017